Émergence du mukpang (« foodcasting ») en Corée du Sud : d’Internet à une position hégémonique dans la culture populaire coréenne contemporaine

Conférence de Hong Seok-Kyeong (Université nationale de Séoul), dans le cadre du séminaire Techniques, objets et Patrimoine culturel immatériel en Asie Orientale (XVIe-XXIe siècles) de Caroline Bodolec, Michela Bussotti et Frédéric Obringer.

Hong Seok-Kyeong est invitée par Valérie Gélézeau au Centre de recherches sur la Corée en janvier et février 2017.

hong_seok_yeong_picture_2016La Corée a développé une culture alimentaire basée sur le discours traditionnel de la santé, de l’art et de l’étiquette de table. Récemment, cependant, le phénomène du « mukpang » (ou « foodcasting », abréviation coréenne de « radiodiffusion alimentaire ») apporte un nouvel éclairage à la fois sur la culture alimentaire et la culture médiatique : ce phénomène s’éloigne des valeurs traditionnelles de la culture alimentaire médiées par les médias conventionnels et s’inscrit dans une esthétique particulière qui en modifie voire en trahit les codes dominants. Pour autant, le mukpang est adopté peu à peu par la télévision conventionnelle. Cette conférence va d’abord tenter de définir le mukpang comme un type de communication sociale développée d’abord dans le contexte socio-historique spécifique de la Corée : l’augmentation des ménages d’une seule personne, l’émergence d’une culture de « surplus », combinée à une précarité croissante pour la jeunesse. Puis elle montrera comment, par un processus que nous qualifions d’hégémonique, le mukpang, bien que contredisant les valeurs traditionnelles et défiant la culture « légitime », conquiert les médias conventionnels qui finissent par s’approprier ses caractéristiques.

Date

  • Jeudi 26 janvier, 11h à 13h

Lieu

  • EHESS – Bâtiment le France, Salle Élisabeth Allès, 681
    190 avenue de France – 75013 Paris

Calendrier des autres conférences de Hong Seok-Kyeong à l’EHESS


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *