Étiqueté : pandémie

{TerA} Une pandémie de rêves : Anthropologie des territoires oniriques

Le moins que l’on puisse dire est que les rêves ne constituent pas un objet de recherche dans les situations de catastrophes, de bouleversements territoriaux et d’espaces affectés. Pourtant, les données ethnographiques en révèlent le potentiel heuristique. A titre d’exemple : Un jour d’octobre 2015, je rencontrais dans la nouvelle ville de Beichuan (Chine) un jeune homme, Deng, qui me rapporta comment ses deux parents avait été ensevelis lors du tremblement de terre de Wenchuan en 2008 qui dévasta la ville...

Séminaire TerA podcasté : Du centre épidémique à la marge : le hameau taïwanais de Kim-oo en temps de pandémie

La semaine prochaine pour le séminaire Territoires affectés : explorations ethnographiques et anthropologiques, nous resterons en Asie, mais après une incursion dans le thème 4 « Destruction, table rase et reconstruction », nous retrouverons le thème 3 “Quand la contamination affecte nos rapports à l’espace”  pour le 6éme salon-forum de ce thème. Lorsque Huang I-ling, étudiante de seconde année de Master Anthropologie à l’EHESS est retournée à Taiwan cet été pour une ultime enquête sur le terrain, elle s’était préparée à...

PANDÉMIES 大流行病

Création d’un Atelier du CECMC, coordonné par Isabelle Thireau (CNRS/EHESS, CCJ-CECMC), en ligne sur Politika.io, plateforme du Labex Tepsis. Deux billets, l’un d’Aël Théry (docotrante CECMC), l’autre de Chayma Boda (docotrante CECMC) sont déjà publiés.

Séminaire podcasté “Territoires affectés” Nouveau programme

En raison du confinement, le séminaire TerA “Territoires affectés : explorations ethnographiques et anthropologiques” s’est brutalement interrompu au début du mois de mars 2020. Il s’est poursuivi sous un format alternatif en ligne depuis le mois de mai 2020. 
Vous trouverez ci-dessous le programme adapté et enrichi. Au dernier thème originellement prévu “Destruction, table rase et reconstruction”, un autre s’est ajouté en mai 2020 : “Quand la contamination affecte nos rapports à l’espace”. Puis en janvier 2021, en raison d’un intérêt...