Outils de mobilisation du Quartier chinois de Montréal en lutte

Conférence d’Hélène Piquet (Pre titulaire et Vice-Doyenne à la Recherche pour la Faculté de Science Politique et de Droit, Université du Québec à Montréal) dans le cadre du séminaire EHESS d’Isabelle Thireau, Normes sociales et légitimité en Chine contemporaine.

► Vendredi 17 mai 2024, 10h30-12h30

► Campus Condorcet, Centre de colloques, salle 3.09, Cours des humanités, 93300 Aubervilliers

Résumé

Plusieurs menaces pèsent sur la survie des quartiers chinois (Chinatown) en Amérique du Nord. Le cas du Quartier Chinois de Montréal (QCM) revêt à cet égard une valeur exemplaire. Les stratégies de luttes et outils de mobilisation des acteurs impliqués se déploient sur plusieurs terrains.  Dans ce contexte, l’usage du droit du patrimoine culturel ressort comme moyen privilégié, en lien étroit avec les arts visuels. Ce choix des acteurs obéit à plusieurs motivations de fond, interpellant à la fois un passé tissé d’injustices et de souffrances consacrées par le droit, mais aussi, un présent dans l’urgence et un avenir à réinventer. 

Cette présentation veut rendre hommage aux personnes et organisations qui œuvrent à la survie du QCM.

 

 

 

 

 



Citer ce billet
Monique Abud (2024, 29 mars). Outils de mobilisation du Quartier chinois de Montréal en lutte. Carnets du Centre Chine (CNRS/EHESS). Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://cecmc.hypotheses.org/70177

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search