La Littérature française dans les revues littéraires chinoises entre 1917 et 1937

Yang Zhen, maître de conférences à l’université Fudan (Shangai) et membre associé du CECMC, vient de faire paraître l’ouvrage suivant :  

La Littérature française dans les revues littéraires chinoises entre 1917 et 1937, Paris, Honoré Champion, 2022, 750 p. (Coll. « Littératures étrangères »). 

L’ouvrage est tiré de sa thèse de doctorat, soutenue à l’université Paris IV en septembre 2014.

Présentation de l’éditeur

La période comprise entre 1917 et 1937 marque la genèse de la culture chinoise moderne. Les intellectuels de la jeune République de Chine, fondée en 1912, cherchent à élaborer une nouvelle littérature, nourrie de valeurs républicaines et prenant ses distances avec le confucianisme. Les nombreux commentaires et traductions d’œuvres françaises, publiés dans les revues littéraires chinoises, donnent une vision des grands écrivains français (Villon, Ronsard, Montaigne, Molière, Baudelaire…) modelée par la position littéraire, sociale ou idéologique des critiques et des traducteurs. Ces lectures divergentes et contrastées d’œuvres françaises font émerger les enjeux structurants du monde intellectuel chinois jusque dans les décennies suivantes, ce qui permet de mieux comprendre la mentalité chinoise contemporaine, prise entre tradition et modernité.

En savoir plus

Lire l’introduction

 

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search