Regards missionnaires croisés face à l’écosystème chinois dans la péninsule malaise du XIXe siècle

Jourda, Emmanuel. « Regards missionnaires croisés face à l’écosystème chinois dans la péninsule malaise du XIXe siècle », In Hélène Vu Thanh (dir.), Les Missions religieuses à l’épreuve des empires coloniaux, XVIe – XXe siècle, Paris, Éditions Hémisphères / Maisonneuve & Larose, 2022, pp. 251-275.

Emmanuel Jourda, docteur de l’EHESS, est membre associé du CECMC.

Résumé

Dans ce recueil d’actes du colloque qui s’est tenu en octobre 2020 à l’université de Bretagne-Sud, la contribution d’Emmanuel Jourda (ancien doctorant à l’EHESS, associé du CECMC) aborde la question des triades au sein de la diaspora chinoise autour de Malacca, du Johor et de Singapour au XIXe siècle, au travers de deux regards missionnaires : celui du révérend William Milne (1785-1822), de la London Missionary Society, et celui du père Augustin Périé (1832-1892) de la Société des Missions étrangères de Paris.

Leurs approches, très différentes et donc complémentaires, permettent d’une part de mieux cerner les contours socio-économiques qui favorisent alors l’emprise des sociétés secrètes sur les planteurs, commerçants et marins chinois de la zone. D’autre part, la démarche autorise à formuler une hypothèse sur l’origine intellectuelle du mot « Triade », que William Milne a vraisemblablement puisé dans ses réflexions sur la traduction de la Bible en chinois afin de qualifier cette réalité sociale à laquelle il était confronté. Cette transposition, que l’on peut considérer comme étant du registre d’un « ornementalisme herméneutique », semblait jusque-là avoir totalement disparu derrière l’emploi orientaliste de ce terme par les autres acteurs coloniaux (militaires, marchands, administrateurs…), qui l’ont repris mécaniquement à leur compte face à cette à l’altérité inquiétante dans le pourtour de la mer de Chine méridionale.

Lien vers le site de l’éditeur : https://www.hemisphereseditions.com/les-missions-religieuses

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search