Le corps effacé. Relations, substances et submutances

Névot, Aurélie. Le corps effacé. Relations, substances et submutances, Association Internationale de Phénoménologie, 2021, 252 p. (Coll. « Mémoires des Annales de phénoménologie » ; 18).

« Cet ouvrage livre la première tentative de confronter l’anthropologie contemporaine, sous le signe d’un « tournant ontologique », et la phénoménologie. Pour ce faire, il place au centre d’une clarification nécessaire de l’anthropologie avec elle-même un couple conceptuel se substituant à celui de « nature et culture » qui avait largement dominé ses propres débats durant ces dernières décennies. Ce nouveau couple conceptuel, amorçant un véritable changement de paradigme en anthropologie, est celui de « substance et relation » [extrait de la quatrième de couverture].

Fiche du livre sur le site de l’éditeur

→ Page personnelle d’Aurélie Névot



Citer ce billet
Monique Abud (2022, 12 janvier). Le corps effacé. Relations, substances et submutances. Carnets du Centre Chine (CNRS/EHESS). Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mhan

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search