Collaborer hors SHS sur des terrains affectés : Pourquoi, comment et avec quel résultat?

La semaine prochaine le séminaire “Territoires affectés  : explorations ethnographiques et anthropologiques” dédiera un salon-forum à une discussion-débat sur un sujet de méthodologie et d’épistémologie. En tant qu’ethnologues et anthropologues d’espaces affectés et bouleversés, il nous arrive de côtoyer, sur nos terrains d’enquêtes, des chercheurs de disciplines éloignées des Sciences humaines et sociales. Volcanologues, sismologues, glaciologues, biologistes marins, chimistes, physiciens, etc, ils sont potentiellement nombreux les spécialistes mesurant par leurs méthodes propres ce qui survient dans les environnements et les territoires habités par les populations que nous rencontrons pour nos enquêtes. S’appuyant sur certains succès et de belles découvertes réalisées par ce biais, les institutions académiques encouragent quant à elle de plus en plus les programmes de recherche permettant de faire dialoguer les disciplines. De nombreux financements sont ainsi conditionnés chaque années à ce type de coopérations, en particulier dans le domaine des Disaster Studies.

Plusieurs questionnement peuvent alors animer les anthropologues des espaces affectés. Quelles formes peuvent prendre ces collaborations? Quels sont les avantages intellectuels et scientifiques pour les chercheurs impliqués? Que peut-on espérer pour nos recherches anthropologiques mais aussi dans l’éventualité de recherches appliquées voir engagées ? Certaines disciplines et format de participation sont-ils plus favorables?

Tandis que plusieurs membres de TerA ont expérimenté ce genre de collaboration ou ont été témoin des effets de tels projets sur leur terrain d’enquête, nous engagerons avec eux une discussion sur ces différents sujets.

Trois courts podcasts d’une dizaine de minutes chacun, réalisés respectivement par Sandrine Revet (professeure d’anthropologie à Science Po), Maëlle Calandra (postdoctorante en Anthropologie au LAPSCO) et Aloïs Belie (titulaire d’un master d’anthropologie de l’EHESS), permettront de lancer le sujet à partir de la présentation de leurs diverses experiences et du bilan qu’ils en ont tiré.

Nous accueillerons trois discutants pour initier ce débat : Sophie Houdart (professeure d’anthropologie au LESC), Adeline Martinez (post-doctorante en Anthriopologie au CCJ) et Charlotte Hillion (Masterante en Anthropologie à l’EHESS).

(Etna en éruption, février 2021, Catane, Sicile)

Participation au salon-forum

Le séminaire est ouvert à toutes personnes interessées.
Il conserve sa forme habituelle : Les inscrits recevront l’accès aux podcasts le lundi 8 mars. Ils disposeront de plusieurs jours pour les écouter et réfléchir à leur remarques et questions qu’ils pourront proposer le jeudi 11 mars de 10h-12h lors de la discussion, interactive et à bâtons rompus, avec les intervenants et les discutants. La discussion a lieu comme d’habitude sur une page framapad (par écrit donc, une plateforme qui ne nécessite ni inscription ni logiciel d’installation).

Pour s’inscrire à ce salon-forum (ou au séminaire en général), écrivez à katianalementec@protonmail.com (merci de penser à vous présenter!)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search