Jacques Gernet (1921-2018)

Will, Pierre-Étienne. « Jacques Gernet (1921-2018) ». T’oung Pao, vol. 106, n° 5-6 (2020), pp. 487-524.

Premières lignes

Jacques Gernet nous a quittés le 3 mars 2018, au terme d’une longue vie de travail et après un petit nombre d’années pendant lesquelles il avait souffert de sentir ses forces et ses moyens intellectuels le quitter. Pratiquement jusqu’au bout, cependant, il avait conservé intactes sa passion pour la civilisation chinoise et les idées qu’il avait cru pouvoir formuler sur ses caractères fondamentaux et sur son devenir. Avec lui disparaît le dernier de ces sinologues français qu’on a parfois qualifiés de « géants ». T’oung Pao, auquel il a beaucoup collaboré et qu’il a dirigé avec Erik Zürcher de 1975 à 1992, se devait de revenir sur la carrière de ce grand savant. C’est ce que je me propose de faire dans les pages qui suivent, où je m’efforcerai de retracer avec autant de précision que j’en suis capable son parcours intellectuel et le développement de son œuvre.

Lire la suite de l’article sur le site de l’éditeur Brill (accès restreint)

La version imprimée de la revue peut être consultée auprès des bibliothèques suivantes : 

La version en ligne, diffusée sur le site de l’éditeur Brill, est disponible via :

Voir la page personnelle de Pierre-Étienne Will (Collège de France)

 

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search