Adeline Martinez à TerA : Territoires affectés, éruption et déplacements de population

Pour ces premières séances de l’année 2021 le séminaire “Territoires affectés  : explorations ethnographiques et anthropologiques” s’intéressera à un contexte récurrent survenant dans le cadre de destruction d’espaces : le déplacement forcé/planifié de la population vivant dans ces lieux affectés. Au fil des discussions menées au sein de TerA, depuis octobre 2019, nous avons abordé à plusieurs reprises ces situations et devant leur prégnance, plusieurs séances de 2021 y seront consacrées. Un nouveau thème est donc inauguré au sein du séminaire TerA afin de permettre d’explorer ce sujet de manière spécifique : thème 5 Territoires affectés et déplacements de population.

La semaine du 18 janvier nous accueillerons Adeline Martinez, docteure en anthropologie, actuellement postdoctorante EHESS (au sein de l’UMR CCJ).

Pour ce premier salon-forum de l’année, deux podcasts de Adeline Martinez seront diffusés.

Florence Padovani (sociologue & géographe CFC, Beijing) et Alice Corbet (Anthropologue, Lam) seront discutantes.

Afin de contextualiser les études de cas que nous discuterons et pour affiner notre perspective du sujet, dans un premier temps, Adeline proposera de revenir sur la littérature académique en anthropologie sur le sujet afin d’introduire ce nouveau thème du séminaire.

L’anthropologie des déplacements « forcés » de population : définitions, enjeux éthiques et épistémologiques

L’objectif de ce premier podcast est de synthétiser le vaste état de l’art de l’anthropologie des déplacements dits « forcés » de population. Au premier abord, ce champ de recherche apparaît surtout dans son hétérogénéité. Les recherches dans le domaine souffrent en effet d’un cloisonnement interne en différents sous-champs qui gèle parfois le débat scientifique. Je tenterai donc de présenter ce champ en considérant dans un premier temps les recherches qui, dans un effort continuel de définition de l’objet et de typologie, se sont intéressées aux causes des déplacements. Dans un second temps, je traiterai des travaux, qui dans une perspective de science appliquée, ont participé à la mise en exergue, sur la scène scientifique et dans le débat public, des conséquences – négatives – de ces déplacements sur les populations concernées. Cela permettra d’identifier différents écueils éthiques et méthodologiques relatifs à ces recherches et d’envisager une perspective qui, modestement, tenterait de s’en préserver.

Pelemsari Merapi (A. Martinez, 2013)

Des déplacés non déracinés ? Continuité sociale et spatiale d’un village réinstallé du volcan Merapi (Java, Indonésie)

Dans la foulée de cette mise en contexte académique, Adeline Martinez présentera une étude de cas ethnographique.

Dans ce deuxième podcast et suite aux remarques et critiques sur l’état de l’art développé dans ma première intervention, à titre d’exemple, je développerai l’analyse de la réinstallation d’un village des hautes terres du volcan Merapi à Java centre en Indonésie à la suite d’une éruption en 2010. Cette réinstallation prend place au sein d’un programme plus général de gestion des risques volcaniques visant à éloigner les populations des zones considérées comme étant les plus dangereuses. Pour autant, à travers l’étude diachronique et synchronique de ce processus, et au-delà des changements sociaux, des reconfigurations socio-spatiales, des enjeux économiques et politiques que soulève cette réinstallation, des éléments structurants de l’espace social villageois se sont maintenus. Cette continuité, plusieurs années après la réinstallation, met en lumière l’existence de modes de territorialité et de sociabilité spécifiques en lien avec le volcan. Ces modes s’inscrivent à la fois dans une histoire écologique longue, dans l’histoire des relations avec le pouvoir central et le pouvoir traditionnel régional ainsi que dans un rapport à la terre dans lequel l’entité volcanique est complètement intégrée à la vie sociale des humains. Dans ce contexte, les conséquences du déplacement s’apparente plutôt à une reconfiguration organisationnelle qu’à un déracinement social profond et qu’à un changement structurel du social.

Merapi nuée ardente (A. Martinez, 2010)

Participation au salon-forum

Le séminaire conserve la forme habituelle. Les podcasts sont diffusés aux participants qui peuvent ensuite interagir (par écrit) dans le forum privé de discussion en ligne ouvert pour l’occasion.

Les podcasts et le lien vers le salon-forum de discussion seront diffusés aux inscrits le lundi 18 janvier 2021 et une discussion interactive en direct sera prévue le vendredi 22 janvier de 10h-12h.

Le forum de discussion restera accessible pendant plusieurs semaines pour celles et ceux qui souhaiteraient poursuivre la discussion.

Pour vous inscrire, contactez l’organisatrice du séminaire, Katiana Le Mentec : katianalementec[at]protonmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search