• Non classé

La sécularisation de l’éducation comme une origine institutionnelle de la Chine moderne

 M. Ji Zhe (Inalco), donnera une conférence sur la sécularisation de l’éducation comme une origine institutionnelle de la Chine moderne

  • Jeudi 8 mars 2012, 17h-19h,  salle 7, 105 bd Raspail, 75006 Paris, dans le cadre du séminaire « Trajectoires du politique dans la Chine contemporaine » d’Y. Chevrier et X. Xiao-Planes .

 Au croisement de l’histoire sociale et de l’anthropologie du religieux, cette étude essaie d’élucider la manière dont la modernité a modifié les liens entre la religion et l’éducation, mais aussi la façon dont les acteurs, les institutions et les mouvements religieux se sont réinvestis dans l’éducation afin d’élaborer de nouveaux espaces de visibilité et modes de légitimation. Étant donné que l’éducation en Chine constitue non seulement depuis toujours un prolongement social et public essentiel de la religion, mais qu’elle fonctionne aussi comme une modalité fondamentale de la transmission culturelle et des opérations du pouvoir politique, l’espace religion-éducation voit se superposer différentes visions du monde, idéologies et identités. Pour peu qu’elles soient identifiées, ces relations mouvantes et les logiques qui les informent incitent à penser à nouveaux frais les spécificités de la modernité chinoise. L’exposé se compose de quatre parties

  1. « Éducation nouvelle » et émergence d’une laïcisation chinoise
  2. « Construire des écoles avec les biens des temples » et la recomposition de l’espace public
  3. L’implantation des écoles chrétiennes en Chine et la régulation politique de l’éducation
  4.  La réarticulation de la religion, de l’éducation et de la politique dans un âge séculaire.

Lire

  • Extrême-Orient, Extrême-Occident, No 33/2011 – « Religion, éducation et politique en Chine moderne / Religion, Education, and politics in Modern China », édité par Ji Zhe, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, 2011.

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.