Drogue et transgressions sociales, Xavier Paulès

Dépôt dans HAL-SHS en texte intégral de l’article de Xavier Paulès paru en 2008 dans Clio. Histoire, femmes et sociétés, 28 (2008), p. 223-242

Dans les années 1930, la société cantonaise porte son attention moins sur les consommatrices d’opium que sur les yanhua (” fleurs de la fumée “), jeunes et jolies femmes d’extraction modeste employées dans les fumeries afin de préparer les pipes pour les clients. Les yanhua cristallisent des craintes liées au maintien de l’ordre et de la hiérarchie établis. Les séductions conjuguées de la drogue et de l’attrait physique de ces femmes apparaissent susceptibles de favoriser une mobilité sociale de mauvais aloi, qu’elle soit descendante (ruine du fumeur aisé causée par une consommation inconsidérée d’opium), ou ascendante (lorsqu’une yanhua parvient à séduire et épouser un riche client).

Accès au texte intégral de l’article

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search