La dette chinoise de Djibouti

Article de Thierry Pairault (CNRS/EHESS, CCJ-CECMC) paru sur le site GeoPoWeb le 23 juillet 2020.

Djibouti : le port, les terminaux portuaires et la gare de Nagad

Dans cet article, l’auteur propose une analyse documentée de la dette et du surendettement de Djibouti, en lien avec la construction du tronçon de la ligne de chemin de fer pour l’Éthiopie. Ce n’est pas uniquement un sujet financier mais une approche géoéconomique et géopolitique. Le lien est fait entre d’un côté une faible rentabilité du projet achevé (approvisionnement aléatoire en électricité, manque de produits à exporter, dégradation conjoncturelle) et bien sûr les enjeux d’influence (droits d’utilisation de la base navale, création d’une clientèle politique de pays, vitrine technologique pour la Chine…), sans exclure les erreurs de gestion… L’Afrique demeure un champ d’expérimentation pour la Chine (« split-diplomacy », diplomatie du « grand écart ») et les pays émergents. La lecture de la dette n’est pas univoque : elle relève de la complexité des enjeux et des relations entre une économie forte et un pays en difficulté. C’est le sens de la thèse de l’auteur : le surendettement ne traduit pas forcément un calcul mais résulte d’un énorme déséquilibre de puissance.

Lire à https://geopoweb.fr/?LA-DETTE-CHINOISE-DE-DJIBOUTI-Par-THIERRY-PAIRAULT

Sur la stratégie qui a justifié l’endettement de Djibouti et de l’Éthiopie, on pourra lire l’article de Thierry Pairault paru le dans Le Point Afrique le 16 juillet 2020 : Haro sur ces infrastructures censées « tirer » les économies africaines, ainsi que son compte rendu de China-Africa and an Economic Transformation (sous la direction de Arkebe Oqubay et Justin Yifu Lin, Oxford University Press, 2019) paru dans Politique étrangère (n° 4/2019).

Thierry Pairault

Directeur de recherche émérite [CNRS / EHESS] - Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine - UMR 8173 Chine, Corée, Japon

More Posts - Website


Thierry Pairault

Directeur de recherche émérite [CNRS / EHESS] - Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine - UMR 8173 Chine, Corée, Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.