« Le pacte avec le diable ». Du Yuesheng, l’opium et les consuls de la Concession française de Shanghai

Roux, Alain. « « Le pacte avec le diable ». Du Yuesheng, l’opium et les consuls de la Concession française de Shanghai ». Savoir/Agir, vol. 50, n° 4, 2019, pp. 15-23. DOI : 10.3917/sava.050.0015. URL : https://www.cairn.info/revue-savoir-agir-2019-4-page-15.htm (consulté le 21 février 2020)

Résumé

« Sans l’opium, l’histoire chinoise aux XIXe et XXe siècles aurait été fort différente ».
Cet incipit de l’ouvrage dirigé par Timothy Brook et Bob Tadashi Wakabayashi, s’applique particulièrement bien à Shanghai, le port par lequel transita dès 1849 plus de la moitié de tout le trafic de l’opium. Je propose d’y étudier le rôle joué par Du Yuesheng, un gangster-politicien d’une envergure exceptionnelle : ce voyou devenu un caïd redouté à la tête de la Bande Verte (Qing Bang), une puissante société secrète maffieuse, parvint à imposer sa loi durant plusieurs années dans la Concession française. Cela fit scandale : la respectable China Weekly Review compara en juillet 1931 la situation de Du Yuesheng dans la Concession française de Shanghai à celle d’Al Capone à Chicago. Je me propose de présenter ici la pièce essentielle de ce dossier, ce que j’appellerai le « pacte avec le diable ». Son élaboration, sa mise en œuvre, son transfert hors de la Concession, sa poursuite sous une autre forme par le gouvernement de Chiang Kaï-shek, ainsi que le rôle joué par Du Yuesheng durant cette trajectoire, illustrent les relations complexes entre la drogue et le pouvoir dans la métropole du bas Yangzi durant la première moitié du dix-neuvième siècle.
Du Yuesheng naquit en 1887 à Shanghai, dans le hameau nommé « résidence de la famille Du » (Dujiazhai), à Gaoqiao, un district rural de Podong, sur la rive droite du fleuve Huangpu. Le père de Du avait travaillé comme magasinier sur les docks (…)

Lire le texte intégral de l’article sur Cairn.info (accès restreint)

Pour les membres de l’UMR CCJ, accès en ligne via BibCnrs ou via l’ENT de l’EHESS.

Disponibilité de la revue Savoir/Agir dans les bibliothèques françaises : http://www.sudoc.fr/119524422

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.