Le remaniement de la symbolique chinoise dans l’architecture contemporaine. Réflexions anthropologiques sur « la culture des montagnes et des eaux » (shānshuǐ wénhuà 山水文化) au regard de He Jingtang, Zhang Li et Wang Shu

Névot, Aurélie. « Le remaniement de la symbolique chinoise dans l’architecture contemporaine. Réflexions anthropologiques sur « la culture des montagnes et des eaux » (shānshuǐ wénhuà 山水文化) au regard de He Jingtang, Zhang Li et Wang Shu ». Architektursymbolik. Modelle und Methoden / Le symbolisme de l’architecture. Modèles et méthodes, Mildred Galland-Szymkowiak, Julian Jachmann, Petra Lohmann (dir.). Siegen : Universi-Universitätsverlag Siegen, 2019, pp. 153-182.

Présentation de l’ouvrage

Gerade in der heute vernachlässigten Unterscheidung der Kategorien von Symbol und Zeichen liegen differenzierte Möglichkeiten begründet, die so bedeutende Rolle eines Bauwerkes als Aussageobjekt zu thematisieren.
Neun Beiträge von Architekten, Architekturtheoretikern, Philosophen und Historikern aus Frankreich, Deutschland und der Schweiz nähern sich diesem Problemfeld in interdisziplinärer Weise, wobei folgende Aspekte im Vordergrund stehen: Einheit von Technik und Kunst – (Wieder-)Eröffnung des Möglichen – Reflexivität.

La question de savoir si, et en quel sens, des édifices architecturaux peuvent être compris comme des symboles, a été plusieurs fois été posée dans l’histoire de l’architecture et dans la réflexion philosophique; elle a donné lieu à controverses. C’est dans la distinction, aujourd’hui quelque peu négligée, du symbole et du signe, que résident des possibilités nuancées pour saisir et problématiser le rôle si important des édifices comme objets expressifs. Neuf contributions de chercheurs venus de France, de Suisse, d’Allemagne approfondissent ce champ de recherche de manière interdisciplinaire, tablant sur les apports de l’architecture, de la théorie de l’architecture, de la philosophie et de l’histoire. Trois aspects de la question sont plus particulièrement mis en avant: unité de la technique et de l’art ; (ré)ouverture des possibles ; réflexivité.

Voir la fiche du livre sur le site de l’éditeur

Page personnelle d’Aurélie Névot

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.