Hong-Kong : la poursuite d’un mouvement démocratique

Entretien avec Sebastian Veg, directeur d’études, EHESS (CRH-GEHM), associé du CCJ-CECMC, sur Poltika.io, une publication en ligne du Labex Tepsis.

Le mouvement de protestation entamé en juin 2019 à Hong Kong contre l’amendement de la loi d’extradition a pris une ampleur inusitée – donnant lieu aux plus grandes manifestations de l’histoire de la ville – et a survécu au projet de loi contesté. Sebastian Veg, spécialiste de l’histoire intellectuelle de la Chine au XXe siècle, ancien directeur du Centre d’études français sur la Chine contemporaine, nous permet de mettre en perspective cette mobilisation qui met de nouveau en jeu le statut controversé de cette ancienne colonie britannique devenue « région administrative spéciale » de la Chine populaire.

Regarder l’entretien

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.