Historiographie du maoïsme : nouvelles interprétations

Séminaire organisé par Sebastian Veg (EHESS, associé CCJ-CECMC) au premier semestre 2019-2020. La première séance aura lieu le mercredi 30 octobre 2019.

Date et heure

  • Tous les mercredis, de 10h à 13h, du 30 octobre au 18 décembre 2019

Lieu

  • EHESS (salle AS 1.23)
    54 bd Raspail – 75006 Paris

La page du séminaire sera actualisée au fur et à mesure : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/3124//  

Le programme détaillé est disponible via ce lien Dropbox : https://www.dropbox.com/sh/ewu4h37i4g9a87o/AADsT0twESNvpZdQD-qSilGza?dl=0    

Présentation

Il s’agira dans ce séminaire de proposer un bilan des nouvelles directions prises par l’historiographie de la Chine maoïste (1949-1976) au cours des dernières années. La principale évolution a été une relative perte d’intérêt pour la « politique d’élite » et l’étude de la personnalité de Mao à la faveur de « l’histoire quotidienne », et notamment des questions d’histoire sociale. La périodisation de l’ère maoïste s’est également affinée, avec des travaux spécifiques consacrés à la construction de l’État socialiste dans les années 1950, à la grande famine de 1959-1961, à la Révolution culturelle, au mouvement d’envoi à la campagne et aux activités souterraines qui se développent dans la société au début des années 1970. L’histoire culturelle de l’époque maoïste s’est également développée, avec un nouvel intérêt pour la mémoire collective, les musées et les productions culturelles. Une quantité considérable de nouveaux documents est apparue dans les archives locales et les collections privées, dont certains seront présentés dans le séminaire. Enfin, de nouvelles interprétations globales de l’expérience socialiste en Chine continuent à faire l’objet de propositions et de débats en Chine et à l’étranger.
Ce séminaire s’adresse aux étudiants en master et en doctorat ; il est conçu à la fois pour donner des repères aux non-spécialistes de la Chine et pour permettre aux spécialistes d’approfondir leur connaissance de l’historiographie.

 Programme

  • 30 octobre. Introduction: Le PCC et Mao avant 1949
  • 6 novembre. Nouvelles perspectives sur la “Libération” 1949-1956
  • 13 novembre. Les Cent Fleurs et le mouvement anti-droitiers 1956-1957
  • 20 novembre. Le Grand Bond en avant et la famine
  • 27 novembre. Les débuts de la Révolution culturelle et le mouvement d’envoi à la campagne 1966-1969
  • 4 décembre. La vie quotidienne sous Mao (1971-1976)
  • 11 décembre. Les débuts de la démaoïsation : du mouvement du 5 avril au Mur de la démocratie
    La séance aura exceptionnellement lieu à la Maison de l’Asie, salle du rez-de-chaussée, 22 avenue du Président Wilson – 75116 Paris
  • 18 décembre. Conclusion: Mao dans l’histoire et la mémoire du 20e siècle

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search