Ethique et création dans la Chine contemporaine : du cinéma indépendant au cinéma d’auteur

Flora Lichaa, « Ethique et création dans la Chine contemporaine : du cinéma indépendant au cinéma d’auteur » in Ithurbide, Christine (dir.), Rivron, Vassili (dir.), Cahiers d’Outre-Mer. Industries culturelles dans les Suds à l’heure d’Internet, vol. 71, n° 277 (2018), pp.191-212. URL : https://journals.openedition.org/com/8988 (consulté le 16 octobre 2019)

Résumé

Cet article se propose de réfléchir au rôle d’internet et du numérique dans l’émergence du « cinéma indépendant » (duli dianying) chinois à la fin des années 1990, et son intégration partielle au sein du marché domestique sous le terme « cinéma d’auteur » (zuozhe dianying) dans les années 2010. Nous montrons qu’avant l’avènement du numérique, le cinéma indépendant se fonde sur une éthique visant à éviter toute manipulation à l’égard des personnes filmées et du public. Les caméras digitales
permettent aux indépendants de s’engager pleinement dans cette orientation, mais elles leur offrent surtout une autonomie structurelle, grâce à laquelle ils construisent un cadre professionnel alternatif à l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel, régi par un ensemble de normes définies et acceptées collectivement. Ils élaborent ainsi une éthique professionnelle qui se démarque de celle, privilégiant la rationalité technique et la rentabilité économique, en vigueur dans l’industrie. Partant, nous soutenons que le tournant opéré par le numérique entraîne une transformation du mode de légitimation du cinéma indépendant : on passe de la revendication d’idées humanistes mises en
œuvre à travers l’esthétique, à l’inscription de l’éthique au cœur même de la notion de profession. L’enjeu est toujours le même – favoriser l’écoute et le respect mutuel avec l’autre, mais il acquiert une légitimité renforcée en sortant du cadre idéologique pour s’insérer dans un cadre professionnel. En conclusion, nous interrogeons la possibilité de transférer cette éthique professionnelle dans l’industrie, à l’heure où des films indépendants parviennent à intégrer le marché, soutenus par les sources de financement et les espaces de diffusion fournis par le secteur des TIC.

Lire l’article (accès restreint)

Page personnelle de Flora Lichaa

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.