La république de Chine (1912-1949)

Paulès, Xavier. La république de Chine. Histoire générale de la Chine (1912-1949), coordonnée par Damien Chaussende. Paris : Les Belles Lettres, 2019. 432 p. (Coll. « Histoire » ; 146). ISBN : 978-2-251-44945-6 

Xavier Paulès est historien, maître de conférences à l’EHESS.

Présentation

En se fondant sur l’historiographie la plus récente, l’auteur réfute la grille de lecture d’une période républicaine dominée par l’épopée révolutionnaire du Parti communiste chinois.

Histoire générale de la Chine

L’Histoire générale de la Chine, série de dix volumes illustrés, allie rigueur scientifique et plaisir de la lecture, et constitue à ce jour la plus importante synthèse jamais publiée sur la civilisation chinoise. Des chapitres chronologiques exposent, en début de volume, les grands jalons de l’histoire politique et institutionnelle de la période traitée. Ils sont suivis de sections thématiques (administration, vie quotidienne, religion, littérature, économie, etc.) soigneusement choisies en vue d’une véritable initiation du lecteur. L’ensemble est enrichi de nombreuses illustrations, de cartes en couleur, d’une chronologie, de diverses annexes et d’un index complet.

La république de Chine

En 1912, avec la proclamation de la République, la Chine bascule dans une ère foncièrement nouvelle. La révolution de 1911-1912 n’a pas pour seule conséquence de renverser les Qing. Elle vient mettre fin à la succession des dynasties qui scandait l’histoire chinoise depuis plus de deux millénaires. Le modèle politique et intellectuel de l’empire, qu’une décennie de réformes radicales (les Nouvelles politiques) avait commencé à remettre en cause à partir de 1901, est définitivement enterré.

En se fondant sur l’historiographie la plus récente, l’auteur réfute la grille de lecture d’une période républicaine dominée par l’épopée révolutionnaire du Parti communiste chinois. La victoire finale de ce dernier ne se dessine que très tardivement. Elle doit au moins autant à sa stratégie et sa faculté à organiser et mobiliser la population qu’à une série de concours de circonstances particulièrement favorables qui aboutissent à affaiblir son principal ennemi, le Guomindang.

Plus d’informations

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.