« Le massacre de Tiananmen, un “non-événement” fondateur »

Bonnin, Michel. « Le massacre de Tiananmen, un “non-événement” fondateur ». Le Monde, Idées, mardi 4 juin 2019, p. 31. Egalement en ligne sur Le Monde.fr : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/06/04/michel-bonnin-le-massacre-de-tiananmen-un-non-evenement-fondateur_5471099_3232.html

Tribune. Il y a trente ans, le monde assistait effaré à un massacre nocturne au cœur de la capitale chinoise. Pékin, qui avait donné aux médias internationaux l’image radicalement nouvelle d’un grand mouvement bon enfant sur la place Tiananmen, devenait soudain le lieu où des chars fonçaient sur une foule désarmée. Le carnaval d’une jeunesse avide de liberté et de justice sociale, soutenue par toute une population qui n’avait pas hésité à sortir dans les rues pour bloquer pacifiquement les camions militaires après la déclaration de la loi martiale, se transformait en cauchemar de fer et de sang. S’ensuivit une période de terreur politique pendant laquelle des personnes recherchées réussirent à s’enfuir, d’autres connurent la prison, alors que chacun devait renouveler son allégeance au régime et affirmer son rejet de « l’émeute contre-révolutionnaire ».

Lire la suite de l’article sur Le Monde daté du 4 juin 2019 ou en ligne (accès abonnés)

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.