Le bois d’aigle et le musc. Les senteurs en Chine impériale, une passion lettrée

Obringer, Frédéric. « Le bois d’aigle et le musc : les senteurs en Chine impériale, une passion lettrée ». À vue de nez : odorat et communication, sous la direction de Brigitte Munier. Paris : CNRS Éditions, 2019, p. 199-216. ISBN : 978-2-271-12602-3.

Présentation de l’ouvrage À vue de nez : odorat et communication

Pourquoi un « Essentiel » consacré à l’odorat, sens réputé mineur, primaire, voire bestial ? C’est ce préjugé, bien ancré dans la culture occidentale, que ce petit livre souhaite ébranler fortement ! Aujourd’hui, en effet, le nez, l’olfaction et les senteurs, si longtemps relégués par les mœurs et dédaignés par la connaissance, intéressent et bouleversent tous les domaines du savoir.

De l’Antiquité à nos jours, de l’Orient à l’Occident, des neurosciences à la philosophie, cet ouvrage réunit les contributions de chercheurs venus de tous les horizons. Chacun s’attache à dévoiler le rôle, jusqu’ici insoupçonné, joué par notre nez dans nos processus de communication avec autrui. Loin d’être un résidu de l’animalité, celui-ci nourrit l’imaginaire, participe à l’élaboration de notre savoir et inspire nos échanges. Ainsi l’odorat est-il expérience partagée et, comme le disait Bachelard, « le premier témoignage de notre fusion au monde ».

Auteurs : Francis Affergan, Gérard Brand, Joël Candau, Agnès Giard, André Holley, Chantal Jaquet, David Le Breton, Annick Le Guérer, Brigitte Munier, Frédéric Obringer, Roland Salesse, Benoist Schaal, Delphine de Swardt, Bernard Valade.

Plus d’informations sur le site de CNRS Éditions

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.