Terreur et révolution : un cas de « persécutions religieuses » en milieu musulman au sud du Gansu (Chine) après 1911

Hille, Marie-Paule. « Terreur et révolution : un cas de « persécutions religieuses » en milieu musulman au sud du Gansu (Chine) après 1911 ». Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires, n°19 (2018), mis en ligne le 20 mars 2019. URL : http://journals.openedition.org/cerri/2458 ; DOI : 10.4000/cerri.2458 (Consulté le 29 avril 2019).

Marie-Paule Hille est maître de conférences à l’EHESS, membre de CCJ-CECMC.

Résumé

Le 19 mai 1914, le saint fondateur d’une communauté musulmane chinoise au Gansu, le Xidaotang, est abattu avec l’ensemble de son lignage par le seigneur de guerre Ma Anliang. L’enquête au cœur de cette étude vise à détricoter les fils de cette intrigue politico-militaire. Dépassant le cadre interprétatif classique des « persécutions religieuses », l’analyse porte sur les ressorts religieux, politiques et économiques à l’origine des résistances contre ce courant moderniste et progressiste. L’étude s’articule autour de deux facteurs centraux : l’obstacle que Ma Qixi représente dans la trajectoire politique du seigneur de guerre Ma Anliang et la situation de chaos laissée par les troupes du bandit Bai Lang permettant un usage de la violence en dehors de tout cadre légal.

Lire l’article (texte intégral)

Abstract

On 19 May 1914, the leader of a new Chinese Muslim sect in Gansu, the Xidaotang, was executed along with his lineage by the Muslim General Ma Anliang. Beyond the framework of a classic analysis centered on religious persecutions, this paper aims at grasping the religious, political, and economic driving force which had led to this conflict. Two factors are under close scrutiny : first, Ma Qixi embodied an obstacle to Ma Anliang’s political ascension and, second, Ma Anliang took advantage of the situation of terror spread by Bai lang’s troops to attain his objective outside any legal consideration.

Read full text

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.