Katiana Le Mentec, chercheuse invitée à Bruxelles

Katiana Le Mentec, chargée de Recherche en anthropologie au CNRS est invitée du 19 au 29 avril 2019 par la Maison des Sciences Humaines de l’Université libre de Bruxelles (MSH-ULB) dans le programme des professeurs invités pour l’année académique 2018-2019. Cette invitation s’inscrit dans le cadre d’une invitation par le centre de recherche « East Asian Studies » (EASt)

Elle interviendra le 23 avril 2019 dans le cours « Anthropologie des sociétés d’Asie Orientale – Espaces publics en Asie » organisé par Vanessa Frangville & Pierre Petit. Le sujet de son intervention portera sur les experiences muséales des habitants de Yunyang (Chongqing, Chine).

Temple de Zhang Fei, 2015 (cliché de K. Le Mentec)

Katiana Le Mentec donnera également une conférence au Centre de recherche en Archeologie et Patrimoine (CReA-Patrimoine) de l’Université libre de Bruxelles, le vendredi 26 avril 2019. L’intervention portera sur le sujet suivant :

Du soutien impérial à la patrimonialisation communiste : les acteurs de l’évolution et de la protection du temple et du culte dédiés à Zhang Fei (Yunyang, Chine)

D’une simple salle, attestée dès 1120, fondée par des pêcheurs honorant le Pusa Roi Zhang, au vaste complexe dédié au Marquis Zhang Huan, classé patrimoine national en 2000, le temple de Zhang Fei, bordant le Long Fleuve à Yunyang, a traversé de nombreuses époques et plus récemment, parcouru l’espace. En effet, pour éviter son entière immersion, le site fut listé parmi les  “trésors patrimoniaux” à protéger dans la zone du réservoir du barrage des Trois Gorges. Un an avant la première montée des eaux (été 2003), l’ensemble architectural fut démantelé dans son intégralité pour suivre le chef-lieu de Yunyang, auquel il faisait face de l’autre côté du fleuve depuis près de mille ans, dans son déplacement trente kilomètres en amont.
En s’appuyant sur une enquête ethnographique et d’archives menée entre 2004 et 2018 au comté de Yunyang, cette communication explore les raisons et implications de la protection, préservation et du développement de ce temple par les gouvernements successifs (impérial, républicain, communiste), les mandarins et dirigeants locaux ainsi que les fonctionnaires (de la culture notamment), les lettrés et les intellectuels locaux. La figure “patriotique” de Zhang Fei (?-221), héros martial du rétablissement de la glorieuse dynastie Han, assura le soutien (d’une version officielle) de son culte et la dotation de soutiens financiers au temple jusqu’à aujourd’hui, tout en tolérant des communautés (médiums, bateliers,…) investies dans le culte populaire à Zhang Fei – Pusa Roi Zhang -, devenu au fil des siècle la principale divinité territoriale au comté de Yunyang.
Bien que la patrimonialisation affecte aujourd’hui considérablement l’accès au site et les pratiques rituelles populaires, elle a parallèlement permis la cristallisation dans le site d’une nouvelle facette du culte associée à la protection du patrimoine et à ses “héros/martyrs” dont Yu Weichao (1933-2003) célèbre archéologue militant et responsable du programme de protection des vestiges en amont du barrage des Trois Gorges. En outre, la procédure de protection choisie par l’Etat – la délocalisation des matériaux du temple – inhabituelle localement, a été saisie par certains habitants de Yunyang pour élaborer et nourrir un discours critique à l’égard du déplacement forcé de 200 000 habitants du comté, à l’époque où celui-ci se déroulait (1999-2009).

Lien vers l’affiche et l’annonce : http://msh.ulb.ac.be/agenda/2932/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search