Localiser les fantômes dans le Japon contemporain

Annonce de la cinquième séance de l’année universitaire 2018-2019 du séminaire “Anthropologie des espaces et des territoires : l’Asie orientale en perspective”

Date

Lundi 18 février 2019 de 13h à 16h

Lieu

Maison des Sciences humaines
Salle A07_37 (7ème étage)
54 bd Raspail 75006 Paris

Intervenante : Mary Picone

Maîtresse de conférence à l’ EHESS

Cartes thématiques de l’invisible: localiser les fantômes dans le Japon contemporain

Les récits ‘vécus’ de rencontres avec des fantômes ou autres entités ‘étranges’ (fushigi 不思議, kaiki 怪奇etc) continuent de fasciner de très nombreux japonais. Même jadis ces histoires (dont je lirais quelques textes) étaient localisées, et désormais les recueils écrits, blogs ou vidéos amateurs du genre précisent des adresses détaillées. On trouve de plus en plus de cartes thématiques, comme les ‘cartes de la rancune’ ou  celles des ‘apparitions en montagne et la mer’ ou encore des sites de suicides célèbres ou la carte des ‘lieux qui font le plus peur’. Des guides de dark tourism énumèrent toujours plus d’endroits, notamment dans des villes historiques telles que Kyoto. Cependant outre celles classiques de samurai décapités les apparitions se sont réactualisées et apparaissent beaucoup d’esprits victimes de problèmes sociaux et de catastrophes contemporains.
La région de Fukushima est ainsi devenue un lieu où certains familiers voient les ombres de leurs morts. Les prêtres bouddhistes et les médiums interprètent pour eux. Enfin les fantômes perturbent jusqu’aux affaires des agences immobilières: il existe des cartes où les habitations contaminées par des malemorts survenues entre leurs murs-et donc moins chères- sont signalées par des flammes vacillantes.

Carte du Japon dont les flammes signalent les habitations contaminées/hantées. (http://www.oshimaland.co.jp/)

Présentation du séminaire

Organisé par Claire Vidal (Maîtresse de conférence à l’Université de Lyon 2), Mary Picone (Maîtresse de conférence à l’EHESS) et Katiana Le Mentec (chargée de recherche au CNRS)

Dans le cadre de ce séminaire mensuel, nous proposons d’interroger les notions d’espace et de territoire en Asie orientale. À partir d’approches anthropologiques et de matériaux ethnographiques diversifiés, nous réfléchirons à la façon dont les individus et les communautés habitent, occupent et traversent des espaces, identifient des territoires et (se) les représentent. Comment manifeste-t-on, justifie-t-on l’appartenance, la (dé)possession ou le partage d’un lieu, mais aussi de quelle façon ce lieu est-il représenté, (re)qualifié dans le temps et dans l’espace ? Notre intérêt ne se limitera pas aux espaces physiques, qu’ils prennent la forme d’un espace rituel, public ou privé, d’un ensemble architectural, d’une région frontalière ou d’une zone sinistrée. Nous prendrons également en compte les espaces imaginés, le monde des entités spirituelles et de l’au-delà. Nous explorerons le rapport à l’espace et au territoire selon des échelles d’observation variées (famille, lignage, communauté, quartier, ville, région, nation, État, etc.) et à partir d’éléments discursifs et figuratifs recueillis sur le terrain, en mettant à l’épreuve les méthodes d’enquêtes, les cadres théoriques mobilisés et les modes d’analyse des données.

https://enseignements-2018.ehess.fr/2018/ue/2785/

Contact

Katiana Le Mentec : katianalementec(at)protonmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.