Political Subjects, Activism and Social Subjectivation in Contemporary China: a Tentative Historical Sketch

Chevrier, Yves. Political Subjects, Activism and Social Subjectivation in Contemporary China: a Tentative Historical Sketch. Sociétés politiques comparées : revue européenne d’analyse des sociétés politiques, n° 46, septembre-décembre 2018, 111 p. ISSN 2429-1714. Article disponible en ligne à l’adresse : http://www.fasopo.org/sites/default/files/varia2_n46.pdf (consulté le 11 décembre 2018)

Résumé

Au lieu d’une approche substantielle des sujets conduisant à étudier leur relation au politique via leur agency, des formes de subjectivation sont analysées en rapport avec les modes de construction du politique qui se succèdent en Chine au long du XXème siècle. De la citoyenneté à l’activisme social, l’essor du sujet politique est lié à l’échec de l’institution politique après la chute de l’empire (partie I). Dans le contexte désinstitutionnalisé d’Etat manquant qui s’ensuit, la subjectivation activiste subit le tournant violent du maoïsme (II). L’actuelle après-révolution se caractérise par le reformatage social des subjectivations, sans le support longtemps prédominant de l’activisme politique (III). La conception foucaldienne de la subjectivation est mise en rapport avec la théorie hégélienne de la subjectivation politique dans la Terreur, ainsi qu’avec celle du philosophe chinois contemporain Li Zehou, afin d’expliquer comment il put y avoir des sujets politiques sous le régime totalitaire de Mao, et comment il y a des sujets sociaux dans la Chine autoritaire d’aujourd’hui en l’absence de « transition démocratique ».

Lire l’article (texte intégral)


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.