明清至民國時期中國城市的寺廟與市民 (Le temple et ses acteurs)

Lü Min (Marianne Bujard), Lu Kang (Luca Gabbiani). Ming Qing zhi Minguo shiqi Zhongguo chengshi de simiao yu shimin 明清至民國時期中國城市的寺廟與市民 (Le temple et ses acteurs : institutions religieuses et communautés urbaines en Chine des dynasties Ming et Qing à la période républicaine). Beijing : Zhongxin chuban jituan 中信出版集团, 2018. ISBN : 978-7-5086-7325-7

L’ouvrage comprend des contributions de deux membres de CCJ-CECMC : Luca Gabbiani, également éditeur de l’ouvrage, et Pierre-Étienne Will.

Présentation

L’ouvrage regroupe les actes d’un colloque qui s’est tenu en 2009 à l’université normale de Pékin (Beijing shifan daxue). Il comprend dix-sept articles de spécialistes chinois et étrangers consacrés aux diverses facettes de la vie religieuse en milieu urbain de la période impériale tardive jusqu’aux débuts de l’ère républicaine. Sont ainsi passés en revue des domaines aussi variés que le regard porté par les membres de la fonction publique impériale sur les temples et leurs activités, le statut juridique des institutions en regard de la question de la propriété immobilière, l’équilibre des pouvoirs au sein des temples dédiés aux dieux des murailles et fossés (chenghuang 城隍) ou encore le rapport en milieu urbain entre justice divine et justice temporelle. À ce rapide tour d’horizon, non-exhaustif, s’ajoute une séries d’articles consacrés à des études de cas qui révèlent de façon saisissante l’histoire d’institutions religieuses particulières et les rapports qu’elles ont su ou pu tisser avec les résidents des villes, et plus souvent encore des quartiers, dans lesquelles elles étaient abritées. Principalement basé sur l’exemple de la Chine du Nord, et de Pékin en particulier, ce volume offre un premier aperçu de longue durée du rôle et de la place qu’occupaient les institutions religieuses en milieu urbain en Chine à l’époque moderne.

Sommaire et présentation détaillée en chinois de l’ouvrage : https://mp.weixin.qq.com/s/xF3gvN6lqq7dKuxGDrPuXA


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.