Revue de presse du CNRS en Chine (octobre 2018)

En pièce jointe, la revue de presse du Bureau du CNRS en Chine pour le mois d’octobre 2018.

Présentation

CAS et Université : les noces d’émeraude ?

Les lecteurs du journal du CNRS auront reconnu la formulation du titre. Elle est empruntée à notre collègue historien Denis Guthleben qui a signé dans le numéro d’été 2018 une chronique consacrée aux relations entre le CNRS et les universités. Il remonte aux origines du CNRS pour expliquer combien cette alliance allait de soi, même si elle s’est véritablement formalisée à partir de 1966 à la demande du CNRS. D’où le titre « CNRS et Université, les noces de tour-maline ». Et d’affirmer, « qu’après 52 ans de mariage, le couple demeure d’une solidité à toute épreuve »…
Certes on comprend bien qu’il s’agit d’une histoire de couple qui contient ses hauts et ses bas mais comment ne pas partager son point de vue, même depuis un point aussi reculé que Pékin ? Comme tous les autres bureaux du CNRS à l’étranger, nous travaillons en effet de façon indifférente avec les UMR, les établissements universitaires et les grandes écoles. Cela est dans les lettres de mission des Bureaux. Et, ce, à plusieurs niveaux, de la gouvernance des établissements au laboratoire et enseignants-chercheurs. En matière de coopération, il en va de même, toutes les actions structurantes de coopération labellisées « CNRS » relèvent en fait de projets conventionnés incluant les universités et qui sont parfois l’aboutissement d’initiatives académiques ou, inversement, qui contribuent à les susciter.

La Revue de presse du CNRS en Chine (octobre 2018), format PDF


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.