Enjeux de la revitalisation des rituels autochtones à Taïwan, 1936-2017

Deuxième session des Journées du cinéma autochtone taïwanais, intitulée : «Enjeux de la revitalisation des rituels autochtones à Taïwan, 1936-2017 ».

Projections en premières françaises.

Date

  • Jeudi 20 septembre 2018, de 9h30 à 20h

Lieu

  • Musée du quai Branly-Jacques Chirac (salle de cinéma)
    37 quai Branly – 75007 Paris

(Entrée libre dans la limite des places disponibles)

Description du programme

La 2ème session des journées du cinéma autochtone taïwanais se déroulera une fois de plus au musée du quai Branly – Jacques Chirac le 20 septembre 2018.

Durant cette session, nous parcourrons 80 années d’histoire en commençant par « Pas-Ta’ai – The saisiyat ceremony » (1936) de Miyamoto Nobuto, une des plus anciennes archives ethnographiques réalisée durant l’époque japonaise. Ensuite, nous avancerons jusqu’à la période précédant et suivant la fin de la loi martiale en visionnant « Songs of Pasta’ay » (1988), film coréalisé par deux membres de la première génération des cinéastes Han, Lee Daw-Ming et Hu Tai-Li. Ce film retrace les conflits et paradoxes sociaux rencontrés par le peuple Saisiyat en essayant de s’adapter aux changements contemporains. Plus de 50 ans séparent ces deux premières œuvres traitant l’évolution du peuple Saisiyat, et Hu Tai-Li (« director in focus ») explique comment les rituels Saisiyat sont transmis, adaptés et développés à nouveau.

Ensuite, nous découvrirons les rituels des chamans Amis et l’importance et le sens de la restitution d’objets historiques en relation avec le rôle des musées contemporains et des communautés autochtones via la diffusion de « Returning souls » (2012). Réalisé par Hu Tai-Li, ce film raconte comment les jeunes de la tribu Amis Tafalong et la famille Kakita’an ont sollicité le retour d’objets historiques de la tribu qui étaient exposés à l’institut d’ethnologie. Finalement, nous ferons l’expérience de la perspective spirituelle et du parcours des chamans durant la diffusion de «Path of destiny»(2017), film conçu par la chamane Amis Panay Mulu et le réalisateur Yang Chun-Kai.

Cette journée nous emmènera dans un long voyage couvrant 80 années de l’histoire autochtone taïwanaise, à ne surtout pas manquer ! Ce projet de journées de diffusions consécutives est un point de départ pour que l’audience européenne découvre les systèmes de connaissances autochtones taïwanaises et leur patrimoine culturel. Il est aussi exceptionnel que l’évènement puisse se dérouler au musée du quai Branly, qui est renommé en Europe pour sa collection et son investissement dans les cultures hors-européennes.

Programme

Pour plus d’informations sur les Journées du cinéma autochtone taïwanais 臺灣原住民電影日, veuillez consulter

Organisation

  • Directrice du projet : HU Tai-Li
  • Programmatrice : Skaya SIKU

Sous la direction de :

  • Ministère de la Culture de Taïwan
  • Conseil des Peuples Autochtones de Taïwan

En collaboration avec :

  • Centre Culturel de Taïwan à Paris
  • Indigenous Peoples Cultural Foundation

En partenariat avec :

  • Musée du quai Branly – ­Jacques Chirac
  • Research Center for Digital Humanities, NTU

Réalisé par :

  • Association of Taiwanese Indigenous Peoples’ Development

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.