Demain la Chine : démocratie ou dictature ?

À l’invitation conjointe du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (EHESS-CNRS) et du Centre d’études et de recherches internationales (Sciences Po-CNRS), Jean-Pierre Cabestan, Professeur de science politique à l’Université baptiste de Hong Kong, présentera son livre Demain la Chine : démocratie ou dictature ? (Gallimard, « Le Débat », 2018).

Date

  • Vendredi 1er juin 2018, 17h-19h

Lieu

  • EHESS (salle 7.37)
    54 bd Raspail – 75006 Paris

La séance sera animée par Jean-Philippe Béja (directeur de recherche émérite au CERI) et Sebastian Veg (directeur d’études à l’EHESS).

Tous sont les bienvenus.

Présentation du livre

Une thèse communément admise voudrait que le développement économique spectaculaire de la Chine et l’expansion d’une classe moyenne qu’il entraîne favorisent tôt ou tard une libéralisation de son régime politique et une évolution plus ou moins douce vers la démocratie. Est-ce si sûr? Jean-Pierre Cabestan montre la fragilité de cette thèse en regard du fonctionnement réel du système politique chinois et de ses rapports avec la société. Il expose les raisons qui rendent beaucoup plus probable le maintien d’un régime autoritaire et modernisateur dirigé sans partage par le Parti communiste, la principale étant le large consensus des élites autour de ce projet.

Voir la fiche du livre sur le site des éditions Gallimard

Jean-Pierre Cabestan est spécialiste du droit et des institutions du monde chinois contemporain. Il est directeur de recherche au CNRS et chercheur associé à Asia Centre (Paris). Il est depuis 2007 professeur à l’Université baptiste de Hong Kong et directeur de son département de science politique et d’études internationales. Il a dirigé de 1998 à 2003 le Centre d’études français sur la Chine contemporaine situé à Hong Kong ainsi que ses publications, Perspectives chinoises et China Perspectives. Il est notamment l’auteur aux Presses de Sciences-Po de Le système politique chinois. Un nouvel équilibre autoritaire (2014), de La politique internationale de la Chine. Entre intégration et volonté de puissance (2015) et de nombreux articles notamment dans la revue Le Débat.


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *