Repenser les examens : la réforme de Wang Anshi

Troisième séance du séminaire Concours et renouveau de la pensée : le dispositif des examens en Chine sous les Song (960-1279) et ses influences au-delà des frontières (Rong Hengyi, Estelle Figon). Intervention de  Jia Bingwei (CRCAO, elle prépare une thèse sous la direction de M. Stéphane Feuillas), intitulée : « Repenser les examens : la réforme de Wang Anshi ».

Date

  • Mardi 20 mars 2018, de 14h30 à 16h

Lieu

  • ENS – Salle Aimé Césaire
    45 rue d’Ulm – 75005 Paris

Résumé

La dynastie des Song a été marquée par de profondes réformes administratives. Parmi les domaines concernés figure notamment le système de recrutement officiel, assuré principalement par les concours impériaux. Le système des concours établi près de quatre siècles auparavant sous la dynastie des Sui (561-618) a connu une extension et une perfection remarquable sous les Song. Les réformes de Wang Anshi (1021-1086) ont été un moment charnière dans le développement de ce système. Les formes, les règles, le contenu et même la nécessité de l’existence des concours impériaux, tous ces aspects ont fait l’objet des réflexions de ce réformateur ambitieux. La portée de ces réformes a largement dépassé la sphère des concours ; le système éducatif a aussi été concerné et repensé. Quels ont été les motifs de ces réformes ? Quelles mesures ont été mises en place et quel héritage a été transmis aux générations postérieures résultant de ces profonds changements ? Ce sont toutes ces questions qui seront examinées à l’occasion de cette séance.

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.