Le paradoxe de l’habitat vernaculaire en Chine

« Le paradoxe de l’habitat vernaculaire en Chine : être à la fois désuet et tendance ». Intervention de Caroline Bodolec (CCJ-CECMC) au séminaire organisé par Vanina Bouté, Béatrice David, Yves Goudineau et Denis Vidal : Anthropologie comparée à partir de l’Asie du Sud-Est.

Date

  • Jeudi 22 février 2018, 14h-16h

Lieu

  • Maison de l’Asie – Grand salon du 1er étage
    22 avenue du Président Wilson – 75116 Paris

Résumé

(Cliquez pour agrandir l’affiche et lire le résumé)

Affiche (format PDF)


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.