Douleur, tradition et idéologie : l’anesthésie par acupuncture dans la Chine communiste

Sixième séance du séminaire Sciences et savoirs de l’Asie orientale dans la mondialisation (Catherine Jami, Frédéric Obringer), avec un exposé de Wenbo Liang (Université Paris I, IHPST) intitulé : « Douleur, tradition et idéologie: l’anesthésie par acupuncture dans la Chine communiste ».

Date

  • Mardi 13 février 2018, 14h-16h

Lieu

  • EHESS- Salle A06-51
    54 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé

Pour beaucoup d’Européens et d’Américains, la vague de fascination pour l’« acupuncture » pourrait être attribuable à un événement unique : l’anesthésie par acupuncture. Au cours de la Révolution culturelle (1966-1976) en Chine, cette technique a joué un rôle non seulement médical, mais aussi diplomatique. À travers ses succès et son déclin, j’expliquerai comment cette technique a été promue par une valeur épistémologique différente, et qui finalement a façonné notre pratique de l’acupuncture actuelle.

Consulter le programme complet du séminaire pour 2017-2018.


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.