L’Ethiopie invite la Chine pour s’industrialiser

La sixième séance du séminaire BRICs de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales recevra Jean-Raphaël Chaponnière pour une conférence intitulée : « L’Éthiopie invite la Chine pour s’industrialiser ».

Date

  • Jeudi 25 janvier 2018, de 19h à 21h

Lieu

  • Salle 2 (1er étage)
    105, boulevard Raspail – 75006 Paris
    (métros: Notre-Dame des Champs, Rennes et Saint Placide)

Résumé

L’Éthiopie (100 millions d’habitants) qui demeure l’un des pays les plus pauvres d’Afrique et qui est également l’un de ceux qui connaissent la croissance la plus forte depuis une dizaine d’année,  cherche à s’industrialiser en « invitant » les entreprises des grands pays émergents, dont la Chine. Après avoir situé cette économie, la présentation analysera sa stratégie d’industrialisation et ses résultats.

Document pour préparer la discussion

Jean Raphael Chaponnière  a été ingénieur de recherche au CNRS, chercheur à l’Institute of South East Asian Studies (Singapour), expert au National Economic Board (Bangkok), chercheur invité à l’Euro-Asia Centre (Insead), conseiller économique en Corée et en Turquie, économiste à l’Agence Française de Développement et depuis 2012 chercheur associé à Asia Centre, et Asie 21 (Futuribles). Parmi ses publications, citons:

  • J.-R. Chaponnière et J.-J. Gabas, Le temps de la Chine en Afrique, Paris, Khartala, 2012 ;
  • J.-R. Chaponnière et M. Lautier : Les économies émergentes d’Asie, entre État et marché, Paris, Armand Colin, 2014

Il est aussi auteur d’un blog sur les économies asiatiques : https://asialyst.com/fr/auteur/jean-raphaelc/

La séance suivante, jeudi 8 février 2018, accueillera  Zhigang Yuan (Fudan University, Shanghai), qui s’exprimera sur la réforme des retraites et le vieillissement de la population en Chine (titre à confirmer).

Pour plus d’informations sur le séminaire, consulter le carnet/blog : http://brics.hypotheses.org  et les sites :

À l’EHESS :

À la FMSH :


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.