Compte rendu : La sociologie chinoise avant la Révolution. Une introduction

Wang Simeng. [Compte rendu de] Li Peilin, Qu Jingdong. La sociologie chinoise avant la Révolution : une introduction. (Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2015). Revue française de sociologie, « Les Livres », vol. 58, n° 4, 2017, pp. 687-690. URL : https://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-2017-4-page-679.htm

Cet ouvrage reprend l’introduction de deux volumes totalisant plus de 1 000 pages, parus en 2009 en mandarin sous le titre Zhongguo shehuixue jingdian daodu (中国社会学经典导读, en anglais An Introduction to Chinese Sociological Classics). Cette introduction, traduite en français par Lucie Modde, comprend peu de renseignements sur les parcours intellectuels des auteurs présentés, éléments développés en détail dans le reste des deux volumes en mandarin. La présente recension s’appuie à la fois sur l’ouvrage original et sur la traduction de son introduction.

En Chine, le début du XXe siècle est une période d’épanouissement intellectuel pour les sciences sociales. Et cela pour trois raisons principales. D’abord, les lettrés (personnes dotées de connaissance en littérature notamment sur des textes classiques, maitrisant les pensées confucéennes et souvent les quatre arts : le guqin [un instrument de musique], le jeu de go, la calligraphie et la peinture) remettent en question leur tradition intellectuelle et développent des réflexions sur l’introspection nationale. Ensuite, face à l’émergence de nouvelles pensées et aux invasions étrangères (occidentales mais aussi asiatiques, en particulier japonaises), l’éthos d’« anti-tradition » (fan chuantong) en vient à dominer le champ intellectuel, sous la forme de mouvements de réforme et critiques du confucianisme : citons entre autres le mouvement du 4 mai 1919. Enfin, les intellectuels prennent en compte la réalité chinoise et considèrent ainsi la réforme sociale comme l’objectif final de la recherche. […]

Lire la suite du compte rendu :

Fiche du livre : La sociologie chinoise avant la Révolution : une introduction

Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque du CECMC


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *