Hommage à Pierre Gentelle dans « Les carnets de l’Ifpo »

Hommage à Pierre Gentelle : un géographe libre au paradis des archéologues

Pierre Gentelle, esprit libre des sciences humaines et sociales, homme de terrain, homme de concept, est décédé le 4 octobre 2010. Certains le connaissent comme géographe spécialiste de la Chine, d’autres comme chroniqueur insaisissable (sous le pseudonyme de Cassandre), ou encore comme président de l’association franco-chinoise ; autant d’activités qui composent un puzzle riche et inattendu de toute une vie de recherche et d’action. De ce grand puzzle, on prendra garde à ne pas perdre la pièce qui correspond à sa contribution à la recherche archéologique proche-orientale : elle nous est précieuse et a ouvert une voie stimulante et innovante pour les études de géographie historique, que Pierre Gentelle a souvent appelées tout simplement « géohistoire ».

En 2003, P. Gentelle publie Traces d’eau, un géographe chez les archéologues, où il réunit six études de terrain sur l’approvisionnement et le contrôle de l’eau d’une série de sites archéologiques en milieu aride sur lesquels des archéologues l’avaient invité à travailler en Iran du Sud (désert de Lut), au Yémen (Shabwa), en Jordanie (Pétra, Iraq Al Amir), en Asie Centrale (Samarcande) et en Chine. Six carnets de terrain passionnants, même pour des non-spécialistes, qui laissent percer un peu sa personnalité et surtout sa manière de travailler, de « faire de la géographie autrement ».

« Il me semblait que je disposais d’une méthode d’analyse non encore périmée : le regard»

Lire la suite dans les Carnets de l’IFPO

Lire aussi Pierre Gentelle ou la fidélité au terrain

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.