L’Océanie convoitée

Actes d’un colloque tenu à l’Université de la Polynésie française en novembre 2016, à paraître aux éditions du CNRS. Aurélie Bayen, jeune chercheur associé au CECMC, y avait présenté une communication intitulée : « Politique de séduction de la Chine. Un nouveau Cargo Cult pour la Polynésie française ? ».

Présentation de l’ouvrage sur le site Tahiti infos

L’Océanie n’est pas, comme le disait Jean-Marie Le Clézio, un « continent invisible ». Où il ne l’est plus à en croire l’ouvrage L’Océanie convoitée dirigé par Sémir Al Wardi, maître de conférence en science politique à l’université de Polynésie française, Jean-Marc Regnault, historien, chercheur associé au laboratoire GDI et Jean-François Sabouret, directeur de recherche émérite au Centre national de recherche scientifique (CNRS). Cet ouvrage, qui rassemble des actes de colloques soit cinquante contributions, s’intéresse aux convoitises contemporaines portées sur l’Océanie.

L’ouvrage se découpe en quatre parties. Avant de mettre au jour les liens qui se tissent entre les grandes puissances continentales et les petits États océaniens, une partie sur l’histoire apporte des éléments de contextes. Une deuxième partie traite de l’Asie en Océanie, des grandes puissances et du Pacifique. En troisième partie, ce sont les convoitises inattendues qui sont traitées et notamment celles du Maroc et des Émirats arabes unis. Enfin, la dernière partie donne la parole aux Océaniens.

Édité par le CNRS, le livre a pu en Polynésie, être édit localement, « de façon à réduire les coûts de vente ». La mise en page a été pensée « avec un souci d’accessibilité au plus grand nombre », précise l’éditeur, Jean-Luc Bodinier.

Lire la suite


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *