Compte rendu : La Chine à bout de souffle

Bergère, Marie-Claire. [Compte rendu de] Isabelle Attané, La Chine à bout de souffle : le fardeau de la démographieLes recensions de l’Académie. Académie des sciences d’outre-mer, [mai 2017]. URL : http://www.academieoutremer.fr/recensions/notice.php?aId=1515 (consulté le 2 mai 2017)

Cet ouvrage appelle une mise en garde préliminaire : son contenu ne correspond pas à son titre, mais beaucoup plus à son sous-titre. Alors qu’on nous annonce une espèce d’Apocalypse, une défaillance imminente de la Chine, l’auteur dresse un tableau raisonné d’un pays qui après avoir remporté de grands succès se trouve confronté à de nouveaux défis tout aussi difficiles à relever.

Auteurs et éditeurs, on le sait, n’attachent pas la même signification au titre d’un ouvrage. Pour les uns le titre doit refléter la matière traitée, pour les autres il doit attirer le chaland. Gageons que dans le cas présent la volonté de l’éditeur l’a emporté. Démographe de formation Isabelle Attané nous livre d’entrée une analyse claire, vigoureuse et bien documentée du repli   démographique de la Chine. C’est à la lumière de ce repli que s’organise le reste du livre. « De longue date, (la) population (de la Chine) fut sa force, elle pourrait bien devenir sa faiblesse » (p. 18). La vitalité démographique de la Chine est en effet sur le point d’opérer un revirement historique. Sa population entre dans une phase de décroissance qui pourrait bien se poursuivre tout au long du XXIe siècle.

Situant l’évolution démographique de la Chine dans un contexte de prospective mondiale, l’auteur explique qu’ « une redistribution de grande ampleur de la démographie internationale » (p. 22) est quasi inévitable, ôtant à la Chine un des principaux atouts de sa réussite économique : une main d’œuvre pléthorique et à bas coût. Revenant sur les relations ambiguës entre  croissance démographique et développement économique, I. Attané rappelle les atermoiements de Mao Zedong et du régime communiste chinois qui dans les années 1950-1970 ont alterné les politiques d’encouragement et de limitation des naissances jusqu’à ce que dans les années 1970 s’affirme une politique de contrôle qui en 1979 imposera l’enfant unique  à l’immense majorité des couples chinois […]

Lire la suite du compte rendu (télécharger au format PDF)

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search