La traduction des textes politiques de Jean-Jacques Rousseau en Asie

Journée d’études internationale « La traduction des textes politiques de Jean-Jacques Rousseau en Asie (mondes arabe et turc inclus) : quelles réinventions pour quels enjeux ? », organisée par Eddy Dufourmont (Université Bordeaux Montaigne / SPH EA 4574).

Céline Wang (maître de conférences, Université Paris Diderot, membre associé au CECMC) interviendra au cours de cette journée. Titre de sa communication : « Traduction et réinvention à travers les premières versions chinoises du Contrat social de Jean-Jacques Rousseau ».

La réception de Jean-Jacques Rousseau en Chine, au Japon, ou encore dans les mondes arabe et turc reste un phénomène très mal connu, en particulier la traduction de ses œuvres politiques.

Étude des transferts culturels

Or le phénomène de la traduction relève du transfert culturel, tel que l’a défini Michel Espagne. L’effort se portera sur la traduction même des textes et des notions qu’ils portent, dans une comparaison entre le texte en langue-source et le texte en langue-cible.

  • Dans quelle mesure peut-on parler de réinvention du Contrat social ou encore des deux discours ?
  • Quels sont les mécanismes de ces traductions et quels en ont été les enjeux à l’époque de leur publication ?

L’enjeu sera ainsi de contribuer à une meilleure connaissance de la circulation internationale des idées.

Date

  • Vendredi 17 mars 2017, 9h00-17h00

Lieu

  • Salle des Actes, bâtiment administratif
    Université Bordeaux Montaigne
    Esplanade des Antilles, 33607 Pessac

Programme

Contact

  • Eddy Dufourmont : Eddy.Dufourmont[at]u-bordeaux-montaigne.fr

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.