Le dictionnaire Chine (Le Maitron) numérisé et mis en ligne

Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international, [5], La Chine ; édité sous la direction de Lucien Bianco et Yves Chevrier ; publié sous la direction de Jean Maitron. Paris : Éditions ouvrières : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1985. 845 p.

Le site Chine a été mis en ligne par Barbara Bonazzi, ingénieur d’études au Centre d’histoire sociale du XXème siècle.

Le volume thématique du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international, La Chine, publié en 1985 aux Éditions ouvrières a été numérisé et mis en ligne. Toutes les notices sont en libre accès.

Les notices ont été enrichies par l’ajout des caractères chinois pour les patronymes et de liens hypertextes. La mise à jour des dates de décès est en cours.
La mise en ligne concerne aussi les textes de présentation qui figuraient dans le volume papier.

On trouvera dans ce dictionnaire, élaboré selon la modèle de la collection de Jean Maitron, les notices biographiques des militants de la révolution chinoise, de 1911 à 1980, sélectionnés à partir de l’importance de leur rôle dans le mouvement révolutionnaire ou de l’intérêt de leur personnalité : la moitié sont des personnages indispensables pour la connaissance de la Chine depuis plus d’un demi-siècle, l’autre moitié, des personnalités inconnues des non-spécialistes, sur lesquelles la lumière devait être faite. Ce dictionnaire biographique est accompagné d’une introduction historique, d’une chronologie et d’une bibliographie.

Consulter le dictionnaire en ligne

Ouvrage disponible à la bibliothèque du CECMC

Sommaire

Préface (1985)
Avant-propos (1985)
Avertissement (1985)

Introduction historique :
I. Origines urbaines du mouvement révolutionnaire et victoire du communisme dans les campagnes
II. De la révolution permanente à la modernisation : la République populaire de Chine (1949-1983)

Comptes rendus


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.