De Shanghai à la rivière des perles : les méga-ponts made in China

D’une rive à l’autre. De Shanghai à la rivière des perles : les méga-ponts made in China. France Culture. Cultures monde, 28 septembre 2016. URL : http://www.franceculture.fr/emissions/culturesmonde/dune-rive-lautre-34-de-shangai-la-riviere-des-perles-les-mega-ponts-made

Participation de Françoise Ged, architecte, responsable de l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine, membre associé au CECMC.

The world's highest and longest glass-bottomed bridge is seen above a valley in Zhangjiajie in China's Hunan Province on August 20, 2016. • Crédits : Fred Dufour - AFP

The world’s highest and longest glass-bottomed bridge is seen above a valley in Zhangjiajie in China’s Hunan Province on August 20, 2016. • Crédits : Fred Dufour – AFP

Le territoire chinois est irrigué par ce qu’on appelle « la rivière des perles », ces cours d’eau venant alimenter le delta de la rivière des Perles. Guangzhou, Hong Kong, Shenzhen, Macau ; autant de métropoles qui connurent un développement considérables sous l’effet du programme de changements économiques initié en 1979 par Deng Xiaping.

Depuis, les autorités chinoises se sont lancées le défi de remonter la rivière et de développer l’intérieur des terres. Et pour ce faire, il a fallu construire des ponts. Aujourd’hui, ils jonchent le paysage, permettant de franchir les rivières, de passer d’une rive à l’autre… parfois à des hauteurs vertigineuses ! En effet, la Chine multiplie les records : les ponts les plus hauts, les plus longs, les plus larges… Ponts d’aciers, de verre, ponts en arc ou ponts haubanés sur lesquels circulent les trains, les camions, les voitures ou encore de simples badauds venus admirer, sur pièce, l’extraordinaire croissance chinoise incarnée tout entière dans ces ouvrages d’exception.

Comment les autorités chinoises ont-elles utilisé les ponts comme levier de développement urbanistique ? Comment ces ouvrages ont-ils transformé les paysages ? Et que représentent-ils dans l’imaginaire chinois ?

Écouter l’émission


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.