Jardins japonais de Danielle Elisseeff

Danielle Elisseeff vient de publier un très bel ouvrage consacré aux jardins japonais (Jardins japonais, Paris, nouvelles éditions SCALA, 2010, 127 p.).

Jardins secs, jardins paysages, jardins pour le thé, les jardins japonais relèvent d’un art subtil mêlant l’eau, le végétal, la pierre et la volonté de l’homme de lutter contre les désordres de la nature et du monde.
Ces lieux propices à la contemplation et à la méditation, conçus selon des codes en relation avec la peinture et la calligraphie, et un langage symbolique trouvant ses sources dans le bouddhisme et dans le shintoïsme, sont des représentations du monde en miniature, de véritables peintures en trois dimensions. Objets d’admiration et de fascination pour les Occidentaux, les jardins japonais ont eu une influence considérable sur l’a et l’architecture dès la fin du XIXe siècle.
Ils restent cependant largement méconnus. Ce livre donne des clés de compréhension aussi bien historiques que stylistiques permettant de partir à la découverte des plus célèbres d’entre eux et d’apprendre à lire leurs significations [4e de couverture de l’éditeur].

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.