Patrimoine culturel et religion locale dans la tourmente d’un déplacement forcé en Chine

Katiana Le Mentec intervient au séminaire EHESS, Anthropologie comparée à partir de l’Asie du Sud-Est, sur le sujet suivant : « Zhang Fei : héros national divinisé à Yunyang. Patrimoine culturel et religion locale dans la tourmente d’un déplacement forcé en Chine ».

 

Fête du temple 2011 (Le Mentec)

Temple de Zhang Fei lors de la fête du temple (Yunyang), 2011

Résumé

L’intervention porte sur les enjeux d’un culte local dans le contexte du déplacement forcé induit par la construction d’un grand projet hydroélectrique – le barrage des Trois Gorges. Ce travail s’appuie sur des enquêtes ethnographiques menées depuis 2004 dans le district rural et montagneux de Yunyang (Chongqing). Héros national chinois, Zhang Fei (?-221) devint au fil des siècles la divinité principale de Yunyang. En 2002, son temple – classé au patrimoine local en 1977 et national en 2000 – fut délocalisé avec le nouveau chef-lieu du district, lui aussi déplacé dans son intégralité 30 kilomètres en amont pour éviter la montée des eaux. Hérault d’un « peuple déplacé contre son gré » ou parangon du « migrant endurant et patriote », Zhang Fei fut capté dans des rôles multiples prenant appui sur son passé historique et légendaire aussi bien que sur les miracles actuels attribués à son esprit. Il s’agira de montrer comment le culte, le temple et les légendes associés à ce héros divinisé ont été saisis tant par les autorités locales que par les habitants pour donner sens aux bouleversements et s’exprimer sur les conséquences du barrage, en premier lieu le déplacement forcé, qui a concerné un habitant du district sur six.

Temple de Zhang Fei (Yunyang), 2015 (Le Mentec)

Temple de Zhang Fei (Yunyang), 2015 (Le Mentec)

Date

Jeudi 14 avril 2016, 14h-16h

Lieu

Maison de l’Asie, Grand Salon 1er étage
22 avenue du Président-Wilson – 75116 Paris

Rappel de la thématique du séminaire

Le séminaire Anthropologie comparée à partir de l’Asie du Sud-Est est organisé par Vanina Bouté ( UPJV/ CASE) / Béatrice David (Paris-8/ CECMC) / Yves Goudineau (EFEO/ CASE) / Denis Vidal (IRD/ CEIAS)

Le séminaire se situe dans une perspective comparative sud- est asiatique ouvrant sur le monde indien et sur la Chine du sud. Il s’intéresse aux modalités de reprise sur la longue durée de certaines pratiques rituelles, techniques, esthétiques dans des contextes politiques, religieux, technologiques qui les condamnent ou les rendent obsolètes. Après avoir étudié des rituels collectifs sacrificiels ou de possession, on s’interroge cette année sur la transmission, le maintien et la circulation de certaines autres formes de pratiques collectives qui perdurent en dépit des contestations dont elles font l’objet dans les champs de la croyance, de l’art ou de la technique. Le séminaire s’appuie sur la discussion de matériaux ethnographiques détaillés et vise à produire des propositions théoriques renouvelées concernant les logiques de résilience et les conditions d’un comparatisme pertinent sur des ensembles régionaux larges.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search