Atelier Migrations

Ateliers de doctorants

3e jeudi du mois de 17 h 30 à 20 h 30 (salle 587, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 15 octobre 2015 au 16 juin 2016

L’atelier Migrations est un atelier de jeunes chercheurs  (doctorants, post-doctorants et étudiants de Master) créé en mars 2006 afin de réfléchir aux problématiques liées aux migrations internationales (au sens large). Au sein de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, il s’intègre dans l’axe 2 de l’IRIS, « États – Circulations – Mémoires », lequel aborde les enjeux liés au devenir des sociétés postcoloniales et appartenant aux anciens empires, ainsi que les questions de migrations, de citoyenneté et de nationalité (http://iris.ehess.fr/index.php?/liris/axes-recherche/1540).

Plus largement, l’atelier Migrations regroupe des jeunes chercheurs en sciences sociales (sociologie, anthropologie, sciences politiques, géographie, histoire, etc.) de diverses formations et institutions françaises et étrangères.

Cet atelier vise à créer une dynamique de groupe et d’entraide, connaître les préoccupations de chacun, s’aider dans nos recherches, discuter autour de notions/concepts/théories/débats scientifiques, partager et commenter nos bibliographies, exposer nos enquêtes de terrain, etc. De nombreux thèmes sont abordés au cours des séances (cf. programme des années précédentes : http://atelier.migrations.free.fr), reflétant la diversité des participants et des thématiques liées aux expériences migratoires et aux migrations internationales.

Cette année (2015-2016), l’atelier alternera trois types de séances :

  • Des « séances théoriques », afin de discuter des notions, concepts, champs de recherche, états de la littérature, théories, débats scientifiques, etc. Au cours de ces séances, il s’agira d’écouter et de discuter l’exposé d’un ou plusieurs participants (défini et choisi à l’avance par le groupe, notamment lors de la séance de rentrée). Les « exposés » oraux seront accompagnés d’une brève présentation et d’une bibliographie indicative.
  • Des séances « atelier d’écriture », autour de la présentation et de la discussion d’un papier écrit d’un participant. Il peut s’agir d’une communication à venir, d’un article à publier, d’un chapitre de thèse ou de mémoire, etc. Les textes, d’une quinzaine de pages maximum,  en français ou en anglais, seront envoyés aux participants au minimum une semaine avant la séance. Un ou deux discutants, internes à l’atelier ou invités, prendront en charge la séance et la discussion autour du texte présenté. Ces séances ont pour objectif de permettre aux participants de présenter et de discuter leur recherche (résultats, avancées, doutes, difficultés, etc.), ainsi que de discuter collectivement du travail d’écriture et de restitution des données.
  • Des séances pratiques, autour de la présentation (orale) des recherches d’un participant. Ce type de séance s’adresse notamment (mais pas uniquement) aux jeunes chercheurs moins avancés dans leur travaux, et n’ayant pas de texte écrit à proposer à la lecture.

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.