L’écriture de l’histoire en Chine

Arrault, Alain. L’écriture de l’histoire en Chine : des annales dynastiques aux chronologies de l’univers. In : Alexandre Escudier et Laurent Martin (éd.), Histoires universelles et philosophies de l’histoire. Paris : Presses de Sciences Po, 2015, p. 207-234. URL : https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=SCPO_ESCUD_2015_01_0207 (consulté le 20 août 2015)

SCPO_ESCUD_2015_01_L204À travers la constitution des annales dynastiques, d’une part, des chronologies de l’univers, d’autre part (celles-ci apparaissant comme des dilatations de celles-là), Alain Arrault met en lumière dans ces pages une conception de l’écriture de l’histoire dans la Chine classique qui diffère sensiblement de l’histoire narrative qui se développera plus tard en Occident. Cette conception, qui s’ancre dans la croyance et les pratiques divinatoires, associe une vision cyclique du temps et l’usage de la connaissance du passé à des fins d’édification. Il s’agit d’éclairer le présent et d’annoncer l’avenir par l’interprétation des chroniques du passé, et d’assurer le bon gouvernement en gardant la mémoire des erreurs commises.

Lire la suite sur Cairn.info (accès payant)

Sommaire de l’ouvrage

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search