Pierre Ryckmans (1928-2014)

Après le décès de Pierre Ryckmans, alias Simon Leys, de nombreux hommages lui ont été rendus dans la presse ou dans les réseaux sociaux.

Pierre Ryckmans, alias Simon Leys, mort ce lundi en Australie où il s’était installé, a longtemps été considéré comme un « traître », un « renégat » par une partie de l’intelligentsia française. Son tort : il avait prouvé que l’« empereur » Mao était nu, et que ses adorateurs occidentaux s’étaient fait berner.

Son livre, « Les Habits neufs du président Mao », paru en 1971, détruisait tous les mythes entretenus en Occident, et singulièrement à Paris, autour de la Grande révolution culturelle prolétarienne (GRCP comme on l’appelait à l’époque).

Lire la suite sur Rue89

En parcourant à nouveau Sur la Chine (Gallimard, 1979) de Claude Roy (1915-1997), numéro 149 de la collection « Idées » qui reproduit un article paru le 27 décembre 1976 dans Le Nouvel Observateur intitulé « Les Chinois sont-ils des hommes comme nous ? », je lis (p. 122) : « On regardait (…) hier encore Simon Leys, dans une partie de la gauche française, avec l’effroi et la taciturne pudeur que les iconoclastes inspirent aux idolâtres. Les Habits neufs du président Mao, Ombres chinoises indignaient les croyants. Armé d’une pratique parfaite du chinois « mandarin » et des dialectes parlés, d’une connaissance de son histoire et de la familiarité des gens du peuple aujourd’hui, fortifié par son indignation devant les calembredaines répandues à foison, intrépide et solitaire, Simon Leys a été le grand démystificateur de la fable moderne. »

Les ouvrages de Simon Leys et Pierre Ryckmans sont disponibles à la bibliothèque du CECMC.

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.