La base de données «Itinéraires individuels et circulation des savoirs scientifiques et techniques en Chine (XVIe-XXe siècles)»

image

Présentation par Catherine Jami de la base de données ICCM

La base de données ICCM a été développée dans le cadre du projet « Itinéraires individuels et circulation des savoirs scientifiques et techniques en Chine (XVIe-XXe siècles) » , projet mené conjointement par SPHERE-UMR7219 (CNRS & Université Paris Diderot) et le CECMC (UMR8173, EHESS & CNRS) grâce à un financement de l’ANR (ANR-09-SSOC-004). Elle vise à recenser les données ayant trait à l’histoire des savoirs liés aux sciences, aux techniques et à la médecine dans la Chine impériale tardive, histoire conçue dans une perspective mondiale. Ces données sont tirées de sources de différentes natures, écrites aussi bien dans les langues de l’Asie orientale que dans les langues européennes : traités savants et œuvres littéraires, documents administratifs, biographies, monographies locales, annales officielles, correspondance…

Les données sont stockées sous forme de liste d’événements ordonnés suivant la chronologie (dans la mesure du possible) et géo-référencés (dans la mesure du possible); ces événements mettent en jeu au moins un acteur. Un acteur peut être une personne, un groupe ou un objet.

Lire la suite sur La Lettre de l’EHESS 67 (2013)

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search