Michela Bussotti, chercheure statutaire au CECMC

Le conseil d’équipe du CECMC a accepté la demande d’intégration de Michela Bussotti, maître de conférences à l’École Française d’Extrême-Orient, habilitée à diriger des recherches, comme chercheure statutaire du CECMC. Dès l’année 2013-2014, Michela Bussotti sera responsable, avec Caroline Bodolec et Frédéric Obringer, du séminaire « Usages techniques, objets élaborés et patrimoine culturel immatériel dans le monde chinois », en liaison avec l’axe de recherche transversal Techniques, objets et patrimoine en Chine, en Corée et au Japon (XVIe-XXIe) (TOP).

La plupart des recherches et publications de Michela Bussotti portent, depuis ses études doctorales, sur l’histoire du livre et de l’édition chinoise. Après une étude de la production illustrée de la période impériale tardive, elle a élargi ses intérêts à de nombreuses catégories d’imprimés chinois, tout en collaborant à des programmes de recherches collectifs sur d’autres sujets qui ont également donné lieu à des publications (épigraphie ; statuaire mortuaire ; statuaire religieuse, notamment dans le cadre du programme « Taoïsme et société locale. Les structures liturgiques du centre du Hunan »). Affectée en Chine entre 2001 et 2006 à Pékin, au Centre de l’EFEO situé dans l’Institut d’histoire des sciences, elle a participé dans ce cadre à l’organisation d’un premier colloque franco-chinois sur l’histoire du livre à Pékin, en 2005.

Michela Bussotti est responsable du programme « Histoire culturelle et sociale de l’imprimé et de l’édition à Huizhou » qui prévoit (en plus des publications en chinois et français), une banque de données en ligne sur les généalogies familiales de l’Anhui, actuellement en révision et en accès limité. Ses recherches récentes concernent aussi les sujets suivants : les estampes populaires et les impressions par caractères mobiles ; les premières activités d’édition sur la Chine en Europe, notamment en Italie au XVIIIe-XIXe siècle ; les transformations de l’imprimé dans la Chine moderne après l’arrivée des techniques occidentales.

 Principales publications

  • « Livres des gens de Hui », dossier sous la direction de M. Bussotti paru dans le BEFEO, 95-96, 2008-2010 [2012], p. 193-405.
  • Édition d’« Imagerie en Asie Orientale », avec Alain Arrault, François Lachaud, Christophe Marquet et Philippe Papin, volume hors série d’Arts Asiatiques, 66, 2011.
  • Huizhou : shuye yu diyu wenhua,  Sinologie françaiseFaguo Hanxue, n13, recueil d’articles sur l’histoire sociale de l’édition à Huizhou, réalisé avec Zhu Wanshu, Beijing, Zhonghua shuju, 2010, 709 p.
  • Actes du colloque « Chine-Europe : Histoires de livres (VIIIe/XVe – XXe siècles) », publiés en chinois avec Han Qi, Zhongguo yu Ouzhou yinshua shu yu shuji shi, Beijing, Shangwu yinshuguan, 2008, 322 p. ; une sélection des articles est aussi parue dans Histoire et civilisation du livre– revue internationale, III, 2007, p. 15-194.
  • Gravures de l’école de Hui. Étude du livre illustré chinois de la fin du XVIsiècle au milieu du XVIIe siècle, Paris, EFEO, 2001 [2002], 500 p. ; prix “ Stanislas Julien ” de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 2003.


Citer ce billet
Frédéric Obringer (2013, 23 mai). Michela Bussotti, chercheure statutaire au CECMC. Carnets du Centre Chine (CNRS/EHESS). Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mef5

Frédéric Obringer

CNRS. Directeur du laboratoire (UMR 8173) Chine, Corée, Japon (CNRS-EHESS)

More Posts - Website

Frédéric Obringer

CNRS. Directeur du laboratoire (UMR 8173) Chine, Corée, Japon (CNRS-EHESS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search