Entretien avec Ai Xiaoming

« Mon travail représente une forme d’action participative »

Entretien avec Ai Xiaoming, par Judith Pernin et Peng Yurong

Résumé

Ai Xiaoming, née à Wuhan en 1953, est professeure retraitée du Département de littérature de l’Université Sun Yat- Sen de Canton. Après une carrière universitaire en littérature comparée, elle se distingue en tant qu’intellectuelle engagée en s’impliquant dans un premier temps dans la défense des droits des femmes et des homosexuels. Elle organise alors de nombreuses actions ayant pour but de sensibiliser à la discrimination et à la violence exercée à l’égard des femmes, dont la plus célèbre est la traduction et la mise en scène, avec ses étudiants, des Monologues du vagin. Utilisé tout d’abord comme un outil visant à enregistrer et diffuser ces activités dans un cadre purement pédagogique, la vidéo devient rapidement, pour Ai Xiaoming le moyen de rendre compte des cas de violation des droits des citoyens par les institutions publiques en Chine. Ces dernières années, elle a constitué un corpus d’une dizaine de documentaires indépendants abordant des sujets tels que l’élection des comités de village, le droit de propriété des terres, le VIH/SIDA, et le scandale qui a suivi le tremblement de terre du Sichuan. (JP

Télécharger le fac-similé | PDF – 2,4M

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search