Techniques, objets et patrimoine culturel immatériel en Asie Orientale (XVIe-XXIe siècle)

Responsables : Caroline Bodolec, chargée de recherche au CNRS, Michela Bussotti, maîtresse de conférences à l’EFEO (TH), Frédéric Obringer, chargé de recherche au CNRS

2e et 4e jeudis du mois de 11 h à 13 h, du 10 novembre 2016 au 8 juin 2017

Le séminaire poursuit les travaux engagés les années précédentes sur la construction des discours (politiques et culturels) et sur la mise en œuvre des pratiques aujourd’hui englobés dans ce qui est appelé « patrimoine culturel immatériel » (PCI). Nombre de dossiers inscrits sur les listes nationales du PCI ou sur celles de l’UNESCO concernent des techniques que l’on peut aisément rapprocher de l’expression chinoise énumérant les « quatre nécessités » yi shi zhu xing 衣食住行 (s’habiller – manger – avoir un toit – se déplacer). En liaison avec cette expression consacrée, il faut aussi signaler une autre formule fameuse yangsheng 养生 (nourrir la vie ou entretenir le principe vital) qui regroupe un ensemble de techniques concernant l’art de se nourrir, l’art de se loger, de se soigner et de vivre longtemps en bonne santé.

En parallèle, nous développerons une approche plus historique des thématiques abordées, afin d’examiner certaines techniques du passé (par l’analyse de documents et la lecture des sources), de comprendre l’utilisation de certains objets ou la diffusion de certaines pratiques culturelles, tout en prenant en compte leur localisation spatiale et temporelle. Cette double perspective, à la fois historique et anthropologique, permet d’examiner certaines techniques dans toutes leurs dimensions, du brut au raffiné, et de réfléchir aux objets sans les abstraire du contexte de création.

Au programme de cette année, en plus de séances méthodologiques et traitant de l’actualité du PCI, nous commencerons l’étude d’un texte majeur pour l’histoire des techniques en Chine (qui fut très lu aussi en Corée et au Japon), le Tiangong kaiwu 天工開物 (littéralement « Œuvres du ciel et exploitation des choses ») de Song Yingxing 宋應星, paru avec de nombreuses illustrations en 1637. Cet ouvrage aborde de multiples sujets, de l’agriculture au travail du jade en passant par exemple par la fabrication du papier ou l’élaboration de boissons alcoolisées.

Salle 681, 6e étage, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris

Plus d’informations sur le séminaire

 

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts