Yaodong,
 petit 
traité 
de 
construction, film de E. Brosseau et C. Bodolec

La 
Direction 
de
 l’audiovisuel
 de 
l’EHESS et
 

le
 Centre
 d’études
 sur 
la 
Chine 
moderne
 et 
contemporaine
 (CECMC)
 vous convient à la projection du film d’Élodie Brosseau, sur une idée originale de Caroline Bodolec le mercredi 2 mai 2012 de 18h à 20h 45.

  • Amphithéâtre de 
l’EHESS, 105 
bd
 Raspail, 
75006
 Paris
 
 Entrée 
libre

Débat animé par Françoise 
Sabban 
(directrice 
d’études,
 EHESS­-CECMC)
  avec Caroline
 Bodolec 
(chercheuse,
 CNRS­-CECMC),
 responsable 
scientifique 
du
 film
 et
 Hélène
 Attali,
 monteuse 
du 
film
.

Synopsis

En Chine, dans la Boucle du Fleuve Jaune, la région du Shaanbei offre un paysage de montagnes dans lesquelles se lovent les yaodong, littéralement «trous en forme de four». Ce sont des habitats à l’origine troglodytes, dont l’architecture en voûte, s’adosse désormais aux flancs des montagnes.

Le film suit le processus de leur construction qui s’opère sans plan d’architecte, selon un savoir-faire traditionnel transmis oralement par des générations de maîtres tailleurs de pierre, maîtres menuisiers, maîtres de fengshui ou manœuvres, tous habitants des yaodong.

Sur les chantiers, ou en franchissant les portes, la réalisatrice nous emmène à la rencontre de ces habitants à l’écoute de leur petite ou grande histoire et en partageant leurs rituels. Parallèlement au temps de la réalisation du gros œuvre, se constitue alors peu à peu par petites touches, le puzzle d’un instantané de la « culture yaodong » d’aujourd’hui.

La fabrication du film

Élodie Brosseau, sinologue et réalisatrice, documentée du travail de Caroline Bodolec,  chercheuse au CNRS, -et sur son idée originale-, a bénéficié sur son terrain d’étude de l’aide de la «seconde» famille de l’ethnologue, en particulier, du fils aîné qui l’a assistée sur le tournage. Feng Fen est un ardent défenseur de la « culture yaodong » en Chine. La chef-monteuse, Hélène Attali, présente un travail de montage où s’entremêlent processus technique et portraits furtifs pour créer un Autre Temps, faisant de différents chantiers, un unique ; et, des différents visages, un portrait. Jean-Damien Charrière, créateur d’effets spéciaux et infographiste répond ici par un habillage sobre, authentique et sensible, à la proposition faite d’un singulier « Petit Traité de construction » sur le sujet d’un patrimoine architectural savant et populaire.

Yaodong, Petit traité de construction ©EHESS – Elodie Brosseau, Avril 2012

Contacts : Élodie Brosseau, elochine@gmail.com   et  Caroline Bodolec, bodolec@ehess.fr

 

Affiche en format PDF

Voir aussi l‘exposition virtuelle réalisée par Caroline Bodolec  à l’occasion du passage à Paris en 2009  de l’artiste Feng Shanyun. Cette exposition virtuelle permet de présenter une œuvre originale inspirée de l’art populaire et intimement liée à l’habitat et la vie rurale du Haut plateau de lœss, Shaanxi, Chine. Des originaux de certains tableaux de tissus, et de gravures sur bois ont été exposés dans le hall de la Maison des Sciences de l’Homme –EHESS, au 54 bd Raspail, 75006 Paris.


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *