Qu’est-ce qu’un mandarin chinois ? Langages et institutions d’une classe d’ancien régime (XIXe-début du XXe siècles)

Le séminaire organisé par Pablo A. Blitstein, maître de conférences de l’EHESS, commence lundi 20 novembre 2017.

Date

  • Lundi, de 13 h à 15 h, du 20 novembre 2017 au 19 mars 2018

Lieu

  • EHESS – Salle A07_51
    54 bd Raspail – 75006 Paris

Présentation

Les « mandarins » ou « lettrés » constituaient sous la Chine impériale une classe statutaire (d’« ancien régime ») vouée à fournir les fonctionnaires et ministres de la dynastie régnante. Son histoire spécifique la différenciait aussi bien du reste des classes constitutives de la société impériale que d’autres classes analogues dans l’histoire mondiale des empires. À partir de documents traduits par l’enseignant lui-même, ce séminaire propose d’explorer les institutions et les langages qui, pendant le XIXe et le début du XXe siècles, ont façonné la classe mandarinale. Comment les mandarins ont-ils rationalisé les institutions impériales ? Comment ont-ils conçu le rôle du monarque et des ministres ? Quels rôles ont-ils assignés à l’écriture dans le recrutement des fonctionnaires et dans la définition statutaire de leur classe ? Et enfin, comment se sont-ils appropriés des langages et des institutions issus d’autres mondes sociaux, aussi bien de la Chine que d’autres régions du globe ? Le but de ce séminaire est de situer le mandarinat non seulement dans l’histoire de la Chine impériale, mais aussi dans l’histoire mondiale du long XIXe siècle.

Calendrier du séminaire

  • 20/11
    Introduction : le mandarinat comme « classe statutaire » et le long XIXe siècle chinois.
  • 27/11
    La « bureaucratie céleste » : recrutement et fonctions d’une bureaucratie de savants.
  • 4/12
    La modernité de l’ancien : nouvelles exégèses du canon confucéen. 
  • 11/12
    Usages de l’écriture et éthique mandarinale.
  • 18/12
    Les mandarins et le « littéraire » : nouveaux concepts et pratiques de l’écriture entre la fin du XIXe et le début du XXe siècles.
  • 8/01
    Le mandarin et sa famille.
  • 15/01
    Concepts mandarinaux de la cohésion impériale (1) : le mandat du Ciel et les métaphores du pouvoir.
  • 22/01
    Concepts mandarinaux de la cohésion impériale (2) : la nation comme nouveau dispositif de cohésion politique.
  • 29/01
    Mandarins réformateurs, mandarins révolutionnaires.
  • 5/02
    Nouvelles perceptions mandarinales du temps historique : la « modernité » comme concept.
  • 12/02
    Intervention de Lin Zhipeng (Université de Fudan). Titre à préciser ultérieurement.
  • 19/02
    La « Renaissance » en Chine : intervention de Joachim Kurtz (Université de Heidelberg)
  • 26/02
    Vers une histoire connectée des institutions mandarinales au XIXe siècle : la trajectoire d’un mandarin réformateur entre l’Est asiatique et les Amériques.
  • 5/03
    Le mandarinat dans une perspective globale : comparaison avec d’autres classes statutaires du XIXe siècle (1).
  • 12/03
    Le mandarinat dans une perspective globale : comparaison avec d’autres classes statutaires du XIXe siècle (2) .
  • 19/03
    Conclusions

Plus d’informations sur le séminaire sur le site des enseignements de l’EHESS


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *